Accueil / POLITIQUE / Mamadou Ndiaye Conseiller en communication de la Dgpsn ‘’L’attribution des bourses familiales ne souffre d’aucune faveur sociale et politique’’

Mamadou Ndiaye Conseiller en communication de la Dgpsn ‘’L’attribution des bourses familiales ne souffre d’aucune faveur sociale et politique’’

Le président Mamadou Lamine Diallo a tout faux. Joint par nos soins, le conseiller en communication de la DGPSN, Mamadou Ndiaye, nous confie que l’attribution des bourses familiales ne souffre d’aucun soupçon. Il nous démontre ici, de manière claire et nette, les critères de sélection de la bourse familiale.

Pour que nul n’en ignore, le programme de bourse de sécurité familiale est la plus grande réalisation sociale de l’histoire du Sénégal. Et les critères d’attribution ne souffrent d’aucune contestation, si l’on se fie à Mamadou Ndiaye. « Le critère commun pour la présélection est que le ménage soit dans une situation d’extrême pauvreté ou de vulnérabilité. En termes plus clairs, le critère d’«extrême pauvreté» est le plus déterminant, et à juste raison », a soutenu M. Ndiaye. Qui ajoute que ce programme national du chef de l’Etat Macky Sall vise un double objectif : combattre les injustices sociales et favoriser une meilleure répartition des richesses nationales. ‘’La démarche, simple, est fondée sur la reconstruction des solidarités et une redistribution des ressources correspondant à un concept : la justice sociale qui doit désormais avoir un contenu et un sens’’, a-t-il fait remarquer. En plus de ce critère d’«extrême pauvreté», des conditionnalités sont exigées pour bénéficier de la bourse: il faut inscrire son ou ses enfants à l’état civil et assurer leur scolarisation et le maintien à l’école. Le ménage doit aussi tenir à jour les carnets de vaccination. «Le ménage bénéficiaire est tenu de respecter les conditions d’attribution s’il veut que la bourse soit prolongée», a souligné M. Ndiaye. Qui précise que le Président de la République, derechef, tient à ce que le processus de sélection des ménages bénéficiaires se fasse dans une transparence absolue. Selon M. Ndiaye, la présidence est régulièrement informée des activités de la Délégation. «Aucune faveur sociale politique et aucun soupçon ne pèsent sur l’attribution des bourses », recadre-t-il, rappelant qu’aucun chef de quartier ne peut bénéficier d’une bourse familiale. Mieux, dit-il, le comité de sélection ne connait pas qui est pauvre et qui ne l’est pas. Tout est transparent. Pour preuve, révèle-t-il, la Délégation n’a jamais reçu de récriminations. Toutefois, il reconnait qu’il peut y avoir un pourcentage d’erreur d’inclusion et d’exclusion dans l’attribution des bourses. Mais, soutient M. Ndiaye, l’erreur est vite rectifiée. Enfin, à son avis, la sortie de Mamadou Lamine Diallo est de bonne guerre. Les opposants s’attaquent aux facteurs de succès du président Macky pour tout simplement torpiller ses bonnes actions envers le monde rural. Mais on ne peut arrêter la mer avec ses bras.

M BA

À voir aussi

Présidentielle 2019: Ni le parrainage ni la caution n’ont été dissuasifs

De plus en plus de Sénégalais se prononcent d’une façon sérieuse sur leur intention de …

Oumou Salamata Tall parraine Macky

Le Parti démocratique sénégalais est miné par des défections. La dernière en date est celle …