Accueil / POLITIQUE / Mamadou Ndoye sur la traque des biens mal acquis «Karim Wade s’est, bel et bien, enrichi illicitement»

Mamadou Ndoye sur la traque des biens mal acquis «Karim Wade s’est, bel et bien, enrichi illicitement»

 Les avocats de l’Etat et les alliés du chef de l’Etat sont convaincus de la culpabilité de Karim Wade et font pression pour que tous ses biens reconnus illicites lui soient retirés au plus vite au bénéfice de la population.

Dans le cadre de la traque des biens mal acquis, les grandes figures de BBY ont pris part à une rencontre avec les avocats de l’Etat, au sortir de laquelle, Karim Wade a plus qu’été enfoncé. «Karim Wade a  bien pris l’argent et les enquêtes menées, ont confirmé, à travers ses propres comptes, son patrimoine personnel et toutes ses sociétés écrans qu’il a créées par lui. Il a, lui-même, convoqué le notaire pour les créer. Tout cela a été établi pendant le procès et il n’existe pas de doute sur sa culpabilité», a soutenu Mamadou Ndoye. Avant le lancement de la traque, certaines voix autorisées de BBY avaient laissé entendre que Wade-fils s’est enrichi à hauteur de 2000 milliards. A en croire M. Ndoye, les avocats de l’Etat ont réglé cette question, en précisant que la  justice n’a jamais parlé de 2000 milliards et que certaines déclarations ne sont que politiques. «Toutes choses qui ne justifient pas que l’on crache sur 138 milliards.  Même 100 milliards, c’est un million de bourses familiales par an, dont un million de familles recevant 25000 pendant un an», poursuivra M. Ndoye.

«La défense de Karim manque d’arguments»

A ceux qui prêtent au président Sall, de chercher, à travers cette traque, à briser les élans de ses adversaires politiques, Mamadou Ndoye de répondre : «la stratégie de la défense, faute d’argument juridique, est de se replier sur la presse, en menant une campagne d’opinion, visant à ‘victimiser’ Karim Wade. Ce repli a été complété par des menaces, des chantages, des agressions verbales outrancières et de la déstabilisation. Tout cela témoigne de l’impuissance de la défense à réellement soutenir le dossier Karim Wade. Et à l’heure actuellement, l’opinion est édifiée sur cette question.» Aussi, les membres BBY, tirant les enseignements de cette affaire, ont-ils conclu que cette traque, au-delà du Sénégal, sert à l’Afrique. «Tant qu’une élite politique prendra le pouvoir pour s’enrichir sur le dos des populations, piller les ressources au lieu de les investir dans l’éducation, la santé, le logement, l’emploi, nos pays ne  s’en sortiront pas», assénera Ndoye, selon qui, il importe de dissuader la classe politique à se comporter ainsi et de comprendre que les richesses du pays qu’on lui confie sont à être investis dans son développement.

Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

Présidentielle 2019: Tfm et 2Stv épinglés par l’UE

Des chaines de télévisions locales ont été épinglées par l’Union européenne pour non respect des …

L’UE recommande la suppression du parrainage

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE-UE) recommande l’abandon du parrainage-citoyen afin d’éviter d’éventuelles …