Accueil / Uncategorized / Mamadou Niang dit tout (exclusif)

Mamadou Niang dit tout (exclusif)

Nous vous annoncions en exclusivité sur ndamli.sn, son transfert au club de Doha. Dans un entretien, qu’il nous a accordé, quelques minutes avant d’embarquer pour l’Iran, Mamadou Niang est revenu sur son transfert, sur les raisons qui l’ont poussé à quitter Fenerbahçe.

La nouvelle recrue d’Al Sadd pour 3 ans, malgré « la chaleur », se sent bien avec sa nouvelle formation et se dit prêt à se battre pour permettre à son Club de régner sur le football qatari. Le Capitaine de la sélection du Sénégal aborde aussi dans cet entretien, la qualification des lions à une journée de la fin des éliminatoires.

Ndamli.sn : Mamad, comment ça se passe avec Al Sadd ?

Mamadou Niang : Tout se passe bien, j’ai bien intégré le groupe là nous sommes en route pour l’Iran pour jouer mercredi, une ¼ de finale de l’AFC Champions League (Ligue des Champions Asie)

Ndamli.sn : Les plus folles rumeurs vous annonçaient à Al Aïn, aux Emirats, finalement, vous avez atterri au Qatar, comment ça s’est fait ?

Mamadou Niang : Il y a eu des discussions, j’ai vu les projets des uns et des autres. Avec Al Aïn, on a beaucoup parlé, au final, j’ai murement réfléchi et j’ai cédé à l’offre d’Al Sadd

Ndamli.sn : En décidant de choisir le Qatar, comme certains ont eu à le dire, n’est-ce pas le début de la fin de votre carrière ?

Mamadou Niang : Moi je laisse les gens parler. Si à chaque fois, j’écoutais ce que les gens disaient, j’aurai arrêté le foot depuis longtemps. Moi je vis ma vie au jour le jour. Que ceux qui ont le temps de s’occuper de moi et de ma carrière le fassent. A Al Sadd, il y a le championnat, la champion’s league Asie, la coupe du Roi… C’est un réel challenge. Avant de prendre ma décision j’ai murement réfléchi à tout cela.

Ndamli.sn : Pourtant quelques semaines en arrière, vous déclariez vouloir rester en Turquie, à Fenerbahçe, un club au quel vous disiez être très attaché… Qu’est-ce qui vous a poussé à partir ?

Mamadou Niang : J’ai un réel attachement pour ce club, je suis très lié à Fenerbahçe et je l’aimerai toujours. Mais voilà, il s’est passé certaines choses que je n’ai pas aimé, je le répète tout de même, j’ai beaucoup de respect et d’affection pour ce club.

Ndamli.sn : Quand vous dites certaines choses, vous faites allusion à quoi ?

Mamadou Niang : La champion’s league ! Le fait qu’on nous ait sorti de la ligue des champions est un épisode qui m’a énormément touché. Et ça a beaucoup pesé dans ma décision d’aller voir ailleurs.

Ndamli.sn : Et le scandale des matches truqués ?

Mamadou Niang : Non (il se répète). C’est vrai ça m’a énormément touché. Mais pour moi, il n y a pas de match truqué. Tous les matches, nous les avons joués et gagnés

Ndamli.sn : Vous avez connu une fin de Mercato plus ou moins mouvementée, hormis le Qatar et les Emirats, on vous annonçait en Europe à Porto, à Lille ou encore dans votre ancienne formation l’OM…

Mamadou Niang : C’était trop compliqué pour moi de revenir à l’OM. Je n’aimerai pas revenir sur la polémique, je préfère rester sus les 5 belles années que j’ai vécu là bas. C’est vrai, il y a eu des discussions. Mais en réalité, pour les 2 camps, l’OM et moi, c’était très compliqué.

Ndamli.sn : Est-ce vrai que l’option d’une non-participation à la prochaine CAN aurait fait capoter les négociations avec un club européen ?



Mamadou Niang : Encore une fois, il y a eu juste des contacts avec certains clubs et des discussions avec d’autres. En aucun moment Lille ou le FC Porto m’a personnellement contacté.

Ndamli.sn : Ne pensez-vous pas que ce choix du Qatar ne puisse « brouiller » votre avenir en équipe nationale, que vous ne soyez concurrencé par de jeunes joueurs évoluant dans un championnat plus relevé. Des jeunes qui tapent de plus en plus à la porte de la tanière ?

Mamadou Niang : Le championnat du Qatar est très relevé et Al Sadd est un grand club. Je travaille dur pour rester au top. Le reste c’est au coach de décider.

Ndamli.sn : Victorieux de la RDC, un match auquel vous n’avez pas pris part (il était suspendu), le Sénégal s’est qualifié avant l’heure à la CAN 2012, comment avez-vous vécu cet événement.



Mamadou Niang : La qualification est largement méritée, on a beaucoup travaillé. On a su bien négocier des matchs importants. Aujourd’hui, on obtient notre qualification une journée avant la fin. C’est un sentiment de travail accompli et de joie qui m’anime. Mais il nous reste quand même un match à jouer. Après le match, j’ai eu certains coéquipiers au téléphone. Je leur ai dit que ce qui se passe en ce moment avec l’équipe nationale reste entre les joueurs. On a besoin de garder l’ambiance que nous avons en ce moment.

Ndamli.sn : Quelles sont les chances de cette équipe du Sénégal à la prochaine CAN ?

Mamadou Niang : Ce qui compte, c’est ce que nous les joueurs on peut faire ; on peut aller très loin avec cette équipe. On va se concentrer sur ce qu’on peut faire et jouer pleinement notre chance.

Source Ndamli.sn

À voir aussi

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …

Présidentielle 2019: Tekki défend l’industrialisation du Sénégal

Le projet d’industrialisation du Sénégal. Tel est le programme que l’Alternative Patriotique de Tekki défendrai …