Accueil / ACTUALITES / Mame Less Camara : ‘’la France vit beaucoup plus de son histoire que de ses réalités »

Mame Less Camara : ‘’la France vit beaucoup plus de son histoire que de ses réalités »

La perte d’influence de la France en Afrique en général, dans les pays francophones du continent en particulier, s’explique par le fait qu’elle ‘’vit beaucoup plus de son histoire que véritablement de ses réalités », a analysé jeudi Mame Less Camara, journaliste et observateur politique.‘’L’ancienne puissance coloniale n’est plus aujourd’hui qu’un modeste pays développé, certes, mais qui peine à maintenir son rang parmi les colosses que sont les Etats-Unis bien sûr, l’Allemagne, le Japon, surtout devant la menace de pays émergents comme la Chine, l’Inde, le Brésil », a-t-il dit sur les ondes de la Radio futurs médias (RFM, privée).

 »La France, a-t-il ajouté, est beaucoup plus un pays mythique du point de vue de sa puissance » qu’un pays qui a ‘’véritablement la possibilité de changer le cours des choses à travers le monde ».

‘’La France n’a plus objectivement les moyens de jouer un rôle majeur dans la politique mondiale’, ni ‘’d’être ce grand pays mythique vers lequel se ruait pratiquement tous les pays de son ancien empire africain », a insisté le journaliste.

Selon Mame Less Camara, l’élargissement de l’Union européenne (UE) a contribué à une relativisation de la ‘’position » de la France par rapport notamment à son voisin allemand, ‘’avec l’afflux des pays d’Europe de l’est qui par tradition sont beaucoup plus proches de l’Allemagne ».

‘’À l’instar de beaucoup d’autres pays africains », le Sénégal ‘’est en train de diversifier » ses partenaires au niveau international, puisque ‘’la France est de moins en moins capable d’assurer les fins du mois, la sécurité de certains régimes ».

‘’Alors devant la nécessité », les pays partenaires de la France ‘’essaient de trouver d’autres moyens de rester à flot, d’avoir recours à des pays amis en cas de crise, plutôt que de rester obstinément hypnotisés devant une France qui de plus en plus n’est plus que l’ombre d’elle-même », a encore dit Mame Less Camara.

‘’Quand le Sénégal a battu la France en ouverture de la coupe du monde, a-t-il rappelé, c’était symboliquement une sorte de chute du Mur de Berlin, mais qui a été un mur mental qui faisait que pendant très longtemps, d’anciens pays colonisés se posaient des questions sur leur position vis-à-vis de l’ancien colonisateur ».

Mais il reste que ‘’le Sénégal peut gagner avec la France ce que peut gagner un ancien pays colonisé avec un ancien pays colonisateur qui ne sait pas décoloniser », a-t-il encore dit.

‘’En fait, une politique d’éloignement progressive de la France est une bonne chose du point de vue de l’acquisition d’une sorte de mental de gagneur et d’une mentalité d’autonomie d’un pays comme le Sénégal qui a vocation à devenir un pays émergent et à terme un pays développé », a-t-il fait valoir.

‘’Il faut sortir de l’ombre de la France pour s’affirmer parfois contre la France, pas de manière systématique. Si la France est le meilleur partenaire possible dans des secteurs donnés à des moments donnés, il n’y a de raison de ne pas faire partenariat avec la France », a-t-il précisé.

Mais, a-t-il affirmé, ‘’le pré-carré, c’est fini. Non pas parce que la France le veut » ou que le Sénégal ‘’ou d’autres pays africains de l’ex-empire français le veulent, mais parce que la mondialisation est passée par là ».

Pour lui, cela fait que ‘’les pays sont obligés maintenant d’avoir des partenariats fragmentés et à la carte, plutôt qu’un partenariat unique et avec un pays avec lequel comme on le dit l’histoire nous rattache ».


À voir aussi

Exploitation sexuelle en milieu scolaire: Sexe contre bonnes notes

Human Rights Watch a présenté, hier à Dakar, son rapport «Ce n’est pas normal : …

Contrat d’affermage: La Sde zappée, Suez retenu

L’État du Sénégal a décidé de renouveler le contrat d’affermage relatif à la gestion de …