Accueil / SOCIETE / Mame Sidy Dièye condamné à 08 ans de travaux forcés pour avoir tué

Mame Sidy Dièye condamné à 08 ans de travaux forcés pour avoir tué

La deuxième affaire inscrite au tribunal régional de Saint Louis a été vidée hier. Elle concernait le nommé Mame Sidy Dièye pêcheur de son état, âgé de 26 ans et père de famille. Il est accusé avoir tué à la rue Gambetta à Guet Ndar dans la nuit du 22 octobre 2003 Doudou Diaw dit Waga. Le certificat de genre de mort signale que Doudou Diaw est décédé suite à une plaie pénétrante de 5 cm et une plaie traumatique cardiaque pulmonaire. Cependant, l’enquête de personnalité décrit l’accusé comme un père de famille calme, généreux et sans histoire.

Source le Matin
D’ailleurs, tous les témoignages l’ont confirmé même si certains dénoncent avec la dernière énergie le comportement de l’accusé. Par la même occasion, ils ont en majorité rejeté ses allégations. Durant le procès, les différents témoins se sont inscrits en porte-à-faux contre les déclarations de l’accusé. Il a varié dans ces propos. Vêtu d’un boubou blanc, l’accusé a maintenu sa position durant les débats en rappelant n’avoir jamais voulu donner la mort à Doudou Diaw. Toutefois, il a reconnu avoir acheté un couteau pour essayer de l’intimider. Il précise qu’il ne faisait que se défendre contre un groupe de malfaiteurs qui le menaçait tout le temps. « J’ai acheté un couteau pour me défendre ». Cette arme sera l’arme du crime. Ses déclarations ont été balayées d’un revers de main par la partie civile représentée par Me Alioune Guèye. Il soutient que Mame Sidy Dièye est le principal coupable avant de demander à la cour de déclarer l’accusé coupable du meurtre de Doudou Diaw dit Waga et de le maintenir dans les liens de la détention.

Le ministère public, représenté par Cheikh Tidiane Ndour rappelle que l’accusé a été versatile. Selon lui, il a varié dans ses propos. L’avocat général pense qu’il avait la ferme intention de donner la mort en atteste la violence du seul coup donné qui a atteint la région du cœur. Pour lui, les thèses de légitime défense et d’excuses de provocation sont à écarter. A en croire, Cheikh Tidiane Ndour, ces informations sont suffisantes pour déclarer coupable l’accusé de crime volontaire. Avant de terminer son réquisitoire, il a demandé à la cour d’infliger à Mame Sidy Dièye une peine de 10 ans de travaux forcés.

Demande de disqualification des faits

Les conseillers de défense Mes Mamadou Siré Bâ, Cheikh Tidiane Diouf et Alioune Badara Cissé ont noté l’absence de mobile et surtout de motif valable pour justifier un meurtre. Les avocats de la défense ont malgré tout demandé à la cour de disqualifier les faits en coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pour eux, la volonté de donner la mort fait défaut dans cette affaire. Ainsi, ils ont terminé leur plaidoirie en demandant à la cour de trouver des circonstances atténuantes.

Néanmoins, en dépit de leur insistance pour l’acquittement de leur client, la cour, a, après délibération, déclaré Mame Sidy Dièye coupable du meurtre de Doudou Diaw dit Waga tout en lui reconnaissant des circonstances atténuantes. Il est condamné à huit ans de travaux forcés et à verser à la partie civile la somme de 7.500.000 fcfa ou se pourvoir en cassation dans les sept jours. La troisième affaire inscrite au rôle concerne celle de Adiouma Konè accusé lui aussi de meurtre.

À voir aussi

Marché central aux poissons- Les travailleurs adoubent la Direction générale

Les employés du marché central aux poissons de Pikine se disent satisfaits de leurs conditions …

Décés d’Amadou Mbaye Loum La Voix du Maquis s’est éteinte …

La presse sénégalaise et africaine est en deuil. Amadou Mbaye Loum est décédé hier à …