POLITIQUE

MANIFESTATIONS DU 14 OCTOBRE : Le MAC de Demba Dia dans la contestation

  • Date: 7 octobre 2016

Le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté (MAC) du défunt Demba Dia, a décidé de prendre part à la marche du 14 octobre. Il l’a fait savoir dans un communiqué parvenu à notre rédaction. 

 Le MAC qui a décidé de participer à la manifestation de l’opposition,  a demandé aux pouvoirs publics d’autoriser la marche sans condition et d’en assurer l’encadrement. En effet le MAC déplore le fait que le Sénégal connaît de plus en plus un net recul démocratique depuis le 25 Mars 2012, avec la confiscation des acquis comme les droits de marcher, de protester et de s’exprimer. Le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté, au même titre que les leaders de la Plateforme « Wattu Sénégal », exige toute la lumière sur les dossiers opaques qui défrayent la chronique dans notre pays. En effet, Mamadou Sall, le chargé de Com’ demande au président Macky Sall de s’adresser au peuple pour livrer la vérité sur son mode de gouvernance assez nébuleux et qu’il avait pourtant annoncé «sobre et vertueuse». L’affaire Bigtogo et le niveau de responsabilité de l’ancien ministre de l’Intérieur, Mbaye Ndiaye, laisse encore le MAC sur sa faim pour n’avoir pas livré tous ses secrets au moment où le dossier Pétrotim vient éclabousser la gouvernance du président Macky Sall, mettant son jeune frère Aliou Sall au banc des accusés. En outre, les camarades de feu Cheikh Demba Dia qui ont décidé de participer à la marche de la Plateforme « Wattu Sénégal » disent attendre l’auto saisine de l’Assemblée nationale avec l’ouverture d’une enquête parlementaire pour élucider les conditions d’octrois des contrats de concession pour l’exploitation du pétrole et du gaz découverts au Sénégal. Pour la tenue des prochaines joutes électorales, le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté émet ses doutes quant à la bonne foi du pouvoir qui a affûté un plan pour frauder à travers la confection de nouvelles pièces d’identité dites de la CEDEAO. C’est pourquoi le Mac attire l’attention de la classe politique pour  veiller à ce que la transparence soit de mise dans  la refonte du fichier électoral, non sans exiger le respect du calendrier républicain.

La diaspora entre dans la danse

Pendant que le front « And Wattu Sénégal » va prendre les rues à Dakar, la diaspora ne veut pas être en reste. Les Sénégalais  de l’étranger vont aussi manifester contre le pouvoir  en place. C’est le cas en Italie, où la communauté sénégalaise est très active politiquement. Au sein de la section locale du front patriotique de la diaspora, qui comprend entre autres, Bokk Gis-Gis, Rewmi, PDS, le Grand parti, des partisans de Khalifa Sall…on est en train de tout faire pour réussir la mobilisation du 14 octobre. Comme en Italie, en France où on a aussi une forte communauté sénégalaise, on va protester contre Macky Sall et son régime. Ainsi un grand rassemblement  sera organisé à Paris, devant le consulat du Sénégal, le 14 octobre à 15h. Un rassemblement auquel le répondant local du front  appelle tous les partis politiques, la société civile, les Sénégalais partisans de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la liberté. Ailleurs en Europe et aux Etats-Unis principalement, l’opposition et les détracteurs du régime s’organisent pour manifester.

M BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15