Education

Manifestations scientifiques du Cames à Dakar- Macky Sall sera élevé au grade de la dignité de Grand-Croix

  • Date: 19 novembre 2015

Du 23 novembre au 1er décembre, Dakar va abriter l’édition 2015 des manifestations scientifiques du Conseil africain et malgache pour l’Enseignement supérieur (Cames). Lors de cette série de rencontres, le président de la République, Macky Sall, sera récompensé pour ses efforts fournis dans l’amélioration de l’enseignement supérieur au Sénégal.

Macky Sall à l’honneur. Le président de la République sera élevé au rang de « la dignité de Grand-croix », le 24 novembre prochain à Dakar, à l’occasion des manifestations scientifiques du Cames. L’annonce a été faite hier, par le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Ibrahima Thioub, lors d’une conférence de presse tenue à la salle des Actes du rectorat. Selon lui, cette distinction est le grade le plus élevé de l’Ordre international des Palmes académiques du Cames. La récompense vient ainsi sanctionner les efforts du Président dans sa politique d’amélioration de la qualité de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique entreprise depuis son élection.

« Le jury a apprécié très positivement un certain nombre de choses réalisées au Sénégal. Il s’agit des réformes sur l’Enseignement supérieur, la création de trois nouvelles universités au Sénégal (l’université virtuelle du Sénégal, l’université Amadou Makhtar Mbow à Diamniadio et l’université El Hadj Ibrahima Niass du Sine Saloum à Kaolack) ainsi que la construction d’infrastructures pédagogiques et sociales dans l’ensemble des universités du Sénégal », a déclaré le Président de l’Assemblée de l’Ucad. A l’en croire, l’Etat a injecté depuis 2012 plus de 300 milliards de francs CFA dans l’Enseignement supérieur pour sa « revitalisation », soit le double du budget investi depuis l’indépendance.

Par ailleurs, le recteur a déroulé le calendrier des différentes manifestations scientifiques prévues entre le 23 novembre et le 1er décembre prochains. Les rencontres se dérouleront en trois phases avec des thématiques variées. Pour les deux premiers jours qui réuniront plus de 300 participants, les acteurs échangeront entre autres sur les changements climatiques, la biodiversité, les mines, le pétrole, la sécurité alimentaire et la santé. Suivra ensuite jusqu’au 27, le 9ème atelier sur l’assurance qualité de l’enseignement supérieur. Les quatre derniers jours seront consacrés à la tenue du 30ème Colloque sur la reconnaissance et l’éthique des diplômes.

« Les experts du Cames évalueront pendant ce colloque les demandes de reconnaissance et d’équivalence des diplômes soumis par les institutions d’enseignement supérieur des pays membres du Cames », a informé M. Thioub. A ses yeux, l’organisation de ces différentes activités à Dakar traduit la place de leadership qu’occupe le Sénégal à l’échelle internationale en matière d’enseignement supérieur de qualité. D’après lui, celui-ci n’est plus à démontrer, vu les excellents résultats des candidats sénégalais lors des examens du Cames. A son avis, le comité d’organisation travaille d’arrache-pied pour la réussite de l’organisation.

Réformes du Cames 

L’ex-doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines est en outre revenu sur la dernière réforme du Cames relative à la promotion des enseignants. Celle-ci exige désormais plus de production d’articles pour les universitaires afin de passer du statut de maître-assistant à celui de maître de conférence ; ou d’assistant à maître-assistant. Mais pour le président de l’assemblée de l’Ucad, cette refonte a été faite pour l’amélioration de la qualité de l’Enseignement supérieur africain.

« Cette exigence est nécessaire pour que nous soyons reconnus au niveau international. Nous avons besoin des enseignants et des chercheurs de très haut niveau qui puissent conduire les recherches à transmettre à la jeune génération », at-il souligné. Il indique que cette réforme lie toutes les universités africaines membres du Cames. « Nous devons accepter le sacrifice et les efforts nécessaires pour nous hausser au niveau du standard international », a ajouté l’historien.

Enquête

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15