Accueil / POLITIQUE / Mankeur Ndiaye dément le président de la Transition  burkinabé

Mankeur Ndiaye dément le président de la Transition  burkinabé

Michel Kafando a essuyé les critiques du ministre sénégalais des Affaires étrangères à la suite de sa sortie sur Rfi dans laquelle il dit en gros : « Je n’ai pas été associé aux négociations à l’hôtel Laico, je suis donc réservé sur cet accord ». La réaction de Mankeur Ndiaye ne s’est pas faite attendre qui a fait irruption dans le Jt de 20h de la RTS pour dire son fait au président de la Transition du Burkina qu’il dit pourtant bien connaître pour avoir passé avec lui au moins 6 ans à New-York (aux Nations Unies). Et c’est un Mankeur Ndiaye qui dit toute sa « surprise » d’entendre dire qu’il n’a pas été consulté ou associé aux négociations ». Le ministre qui était sur place a tenu à « préciser que les douze ou treize éléments de compromis sont partis de sept propositions de compromis soumises à la médiation par les médiateurs nationaux burkinabé ».

Le chef de la diplomatie sénégalaise les cite: l’archevêque Paul Ouédraogo, l’ancien président Jean Baptiste Ouédraogo, le Secrétaire général du ministère de la Défense nationale burkinabé, le colonel major Allassane Moné et le Chef d’Etat major des armées, le Général Zagré. « Ce sont eux qui ont soumis 7 éléments de propositions de sortie de crise à la médiation. Et la médiation a mené toutes les consultations nécessaires avec les ambassadeurs, avec le groupe international de soutien et d’accompagnement de la transition, la société civile, le Conseil national de transition, les principaux partis politiques, le Régiment de sécurité présidentielle dirigé par le Général Diendéré ». Mankeur renseigne que les présidents Macky Sall et Boni Yayi se sont rendus à la résidence officielle du président Michel Kafando d’abord pour s’enquérir de son état de santé, ensuite l’informer sur tout ce qui a été fait, l’informer sur tous les éléments de proposition de compromis et il a donné son appréciation sur chacun des éléments portés à son attention ».

« Même sur l’amnistie, il a donné son point de vue. Sur l’inclusivité, il s’est prononcé et même sur son retour », révèle-t-il. Mankeur s’interroge même : « Comment la médiation va retenir le principe du retour du Président Kafando au pouvoir si lui-même ne marque pas son accord ? » Il insiste : « Macky Sall et Boni Yayi l’ont consulté, lui ont demandé « monsieur le président, nous voulons un retour à la transition, est-ce que vous êtes d’accord pour revenir ?’ Et il a marqué son accord. Donc je suis très surpris de l’entendre dire qu’il n’a pas été consulté ». Ensuite, poursuit M. Ndiaye, « le document qui a été lu par le président de la Commission de la Cedeao, qui n’a été distribué à aucun des acteurs dont j’ai parlé, lui a été porté personnellement. Donc dire qu’il n’a pas été consulté me surprend et surprend j’en suis sûr les Présidents Macky Sall et Yayi Boni ». Concluant, Mankeur Ndiaye annonce la poursuite de la médiation :  » le président Macky Sall sera au Nigeria, à Abuja, il présentera son rapport et les chefs d’Etat évalueront les éléments de propositions ».

Avec le Populaire

Share This:

À voir aussi

ABDOULAYE DAOUDA DIALLO- « Les cartes seront disponibles avant les élections »

Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, M. Abdoulaye Daouda Diallo, tient à rassurer …