ACTUALITE

Mankeur Ndiaye pour le respect de la libre circulation des biens et des personnes

  • Date: 11 juin 2015

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Mankeur Ndiaye a prôné le respect de la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace africain pour ainsi ‘’bâtir une intégration forte et réussie », tout en étant ‘’vigilant » sur la question de la sécurité.

Il s’exprimait. mercredi à Johannesburg. au sortir de la retraite des ministère des Affaires étrangères de l’Union africaine au cours de laquelle il s’est agi d’examiner plusieurs sujets dont celui des enjeux et des perspectives sur la questions de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace africain.

‘’C’est un thème important si on veut bâtir une intégration forte et réussie, il faut que les personnes et les biens puissent circuler librement dans l’espace communautaire considéré », a-t-il expliqué.

Rappelant le protocole sur la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO, il a insité sur la nécessité d’en faire la promotion au plan sous régional et africain.

‘’Aujourd’hui, il y a des obstacles sérieux à la libre des circulations, même des officiels, la question des visas est une question lancinante, (…) avec des procédures longues et compliquées », a Mankeur Ndiaye.

‘’Ce qui a été réalisé par la CDEAO est extrêmement important, et elle est l’organisation qui marche le mieux, si on la compare à d’autres organisations dans l’espace africain du point de vue de l’avancement du processus d’intégration ».

 »Les pays ont convenu, selon lui, durant cette retraite ministérielle de ‘’faire des efforts dans ce domaine. Donc il faut qu’on fasse des efforts tout en restant vigilant aux questions de sécurité ».

D’autres sujets ont été évoqués, notamment la réflexion sur le plan décennal de l’Agenda 2063.

‘’L’autre thème important qui a été confié au Sénégal c’est harmonisation des qualifications de l’enseignement supérieur en Afrique », a-t-il précisé, durant laquelle le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur a défendu le projet.

‘’Cette harmonisation implique la coordination du système éducatif afin de développer et de renforcer les capacités des établissements de manière stratégique et de répondre simultanément aux besoins de l’éducation et d’employabilité des populations », a signalé M. Ndiaye.

Il a en outre évoqué la question de la rationalisation du travail de l’Union africaine, un autre thème examiné au cours de la retraite des ministres où il a soutenu limportance d’alléger l’agenda des chefs d’Etat sachant que les ordres du jour sont souvent très chargés et les disours trop trop longs.

Le rapport de la réunion des ministères des Affaires étrangères a été soumis jeudi au Conseil exécutif qui se tient sur deux jours.

APS

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15