Accueil / SOCIETE / Mansour Faye : « Les besoins en eau se sont multipliés, on ne peut pas satisfaire tout le monde »

Mansour Faye : « Les besoins en eau se sont multipliés, on ne peut pas satisfaire tout le monde »

Les populations qui éprouvent des difficultés pour s’approvisionner en eau doivent garder leur mal en patience. Car le Ministre de l’hydraulique a soutenu à l’Assemblée nationale que les besoins en eau se sont multipliés. Mansour Faye explique qu’il faut attendre la fin des travaux de l’usine de Keur Momar Sarr 3 pour mettre fin à ce calvaire. « Ce dont nous disposons aujourd’hui ne peut couvrir tout Dakar. On donne à une heure une zone et on coupe pour les autres. C’est une façon de réguler pour servir à tout le monde en attendant de terminer les projets entamés », a dit le ministre de l’hydraulique.

Une caserne sur tous les 100 kilomètres

Interpellé par le député Demba Diop, le Ministre de l’Intérieur a livré des clarifications sur le manque criard de caserne de sapeurs-pompiers dans une dizaine de localités du pays. Il a ainsi tenu à faire  part de la décision de l’État du Sénégal de pallier cette insuffisance, en construisant sur tous les 100 kilomètres, une caserne pour renforcer la sécurité des populations. Il promet aussi aux équipes un matériel léger qui va faciliter leur déplacement et rendre plus efficientes leurs interventions…

 

 

À voir aussi

Le « ceebu jeen national » menacé de disparition- les maraichers de Lendeng sommés de déguerpir par le maire de Rufisque-Est

Entre le Maire de Rufisque-Est, Boubacar Ndoye, et les maraichers de Lendeng, ce n’est plus …

Comité de gestion du foirail de Pikine- le poste de président divise les éleveurs

Les éleveurs du foirail sis à Sicap Mbao ne parlent plus le même langage, et pour …

Un commentaire

  1. Le ministre de l’hydraulique a montré ses limites. Depuis qu’il est à la tête de ce département, les problèmes d’accès à l’eau sont devenus récurrents. Il nous parle toujours de projets en cours qui n’aboutissent jamais. Dans certains quartiers de Dakar, à Fass Mbao notamment, il faut, chaque jour, attendre 3h du matin pour voir apparaître un filet d’eau sur les robinets. Autant on voit que le directeur de la SENELEC a réussi sa mission, autant il faut que Macky reconnaisse que son beauf a lamentablement échoué.