POLITIQUE

Mansour Ndiaye, leader de Doley Yaakaar «Benno Book Yaakaar, c’est une mascarade politique»

  • Date: 19 juin 2015

 Le président du parti politique Doley Yaakaar, Mansour Ndiaye  n’a pas été tendre envers Macky Sall, dans cet entretien exclusif qu’il nous a accordé. Sur la situation du pays, il dira que tout va mal. Quant à la   coalition Benno Book Yaakaar, il la qualifie de mascarade politique et accuse le président Macky Sall d’être le principal responsable sa  léthargie.

 Votre formation politique, fait partie des partis qui ont contribué du départ du président Abdoulaye Wade du pouvoir. Qu’est devenu le parti Doley Yakaar ?

Nous sommes toujours dans notre mission, celle défendre les intérêts des Sénégalais. Nous avons participé aux  élections locales. Et  nous avons désormais en charge certaines collectivités locales du Nord et du centre du pays. Nous sommes en train d’imprimer des actions de développement au niveau de ces localités qui sont entre nos mains.

Quels sont vos chantiers politiques ?

Notre ambition, était de tracer une troisième voie qui était carrément du centre, et  qui permettrait de ramasser toutes les forces citoyennes qui veulent travailler suivant une autre perspective politique. Et aujourd’hui, nous sommes en pourparlers avec certains politiques, pour mettre en place un bloc,  afin de combattre certaines  politiques publiques.  Dans ce sens, nous sommes dans un  processus de fusion avec le parti Pastef de Ousmane Sonko, car nous  nous voulons courageux et audacieux. Nous sommes aussi en contact, avec d’autres personnalités politiques membres de Benno Book Yaakaar, pour  essayer dessiner l’avenir.  Parce que les enjeux sont très importants.

Que préparez avec cette nouvelle coalition gestation ? Est-ce cela veut dire, que vous allez rompre avec  le camp présidentiel ?

Oui, parce que nous n’avons pas de visibilité dans la coalition Benno Book Yaakaar.Cette coalition ne fonctionne pas. C’est une mascarade politique. Si le président de la république n’est pas capable de réunir  des acteurs politiques autour de Benno Book Yaakaar, nous doutons qu’il  soit en mesure d’imprimer ou de mobiliser des gens autour du Plan Sénégal Emergent. Nous avons cru à la sincérité du président de la république, quand, il nous a appelés après 2 ans d’exercice du pouvoir, pour nous exposer des politiques publicques s du gouvernement. Mais quand après  réflexion à la suite de trois rencontres,  il  dit qu’il va geler la structuration Benno Book Yaakaar, c’est  inacceptable. Il  ne peut pas nous faire ça. Et nous ne  pouvons continuer de faire confiance en  cette personne, pour mener le pays vers l’Emergence. C’est pour cela nous allons constituer un pôle,  en rupture de discours par rapport à ce  se  faisait. Et probablement, nous irons vers un congrès de refondation, qui sera l’expression de toute cette dynamique.

Y’a-t-il un changement, depuis le départ de Me Abdoulaye Wade et Cie à la tête du pays ?

Aujourd’hui, le pays  va très mal, et les Sénégalais sont fatigués. Les coupures d’électricité sont de retour, le renchérissement de la vie et le chômage des jeunes sont  là pour le prouver. La question de l’emploi des jeunes, qui s’était  posée avec acuité en 2012, ne trouve toujours pas de réponse.

Le président de la République n’arrive pasencore  à donner une réponse à cette demande.  Nous lui demandons de se ressaisir et de régler cette question.Le respect des Sénégalais devrait l’amener à respecter aussi  ses engagements. Mais nous n’allons pas laisser le pays dans cette tromperie et cette mascarade.

Vous fustigez le Président Sall, au moment  où certains partis de l’opposition se bousculent chez lui.  Comment le xpliquez vous ?

Les transhumants qu’il  est en train derecruter, ne vont jamais lui permettre d’avoir un bon bilan et d’espérer un second mandat. Cette dynamique de réunir desfaucons  autour de lui,  ne lui servira à rien. Nous, nous  voulons qu’il respecte ses engagements, et nous sommes déterminés,  pour le bien du peuple Sénégalais.

Avant de faire cette sortie, est ce que vous avez rencontré le Président,  pour lui faire ces reproches ?

Cela fait cinq mois que lMacky Sall nous évite. Et depuis plus de 5 mois, rien ne se passe  non plus dans Benno, c’est la léthargie totale.

Aujourd’hui le président est plutôt dans une dynamique  d’accueillir en grande pompes, nos ennemis d’hier, ceux qui nous combattaient au détriment de ceux qu’ils l’ont amené au Palais.

Nous disons non  à ce manque de respect, par ce que nous sommes des leaders d’opinion très représentatif dans ce pays, et il sait très bien que  nous sommes sur le terrain du développement et de la politique.

Entretien réalisé par Ibrahima Khalil DIEME

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15