Accueil / RELIGION / Maouloud 2012 à Mbour : Spirituel et temporel font cause commune

Maouloud 2012 à Mbour : Spirituel et temporel font cause commune

La célébration ce samedi à Mbour du Maouloud commémorant la naissance du Prophète Mohamed (Psl) a été l’occasion pour le temporel d’aller à la rencontre du spirituel pour raffermir des liens plus que jamais étroits.Les deux pouvoirs, profitant de cette opportunité, ont dans un même élan exprimé leurs vœux de voir notre pays épargné par les démons de la violence dans un contexte électoral très tendu.

(Correspondance) – Le Maouloud célébrant la naissance du Prophète Mohamed (Psl) interpelle le pouvoir spirituel qui en enseigne la symbolique pour tout croyant. Elle interpelle aussi le pouvoir temporel, qui y trouve une opportunité pour manifester l’interaction nécessaire qui doit régir les deux pouvoirs pour l’édification d’une société équilibrée.

Comme ses prédécesseurs à la tête de l’Exécutif, le Préfet Alioune Badara Diop, conduisant une délégation d’autorités administratives de tous ordres et d’autorités politiques, s’est rendu dans sept foyers de célébration de ce Gamou. Partout, Alioune Badara Diop a demandé aux religieux de formuler des prières ardentes de paix pour notre pays qui amorce une période électorale déjà fort tendue. ’Nous sommes venus vous demander de prier pour notre pays, en cette nuit bénie qui coïncide aussi avec le démarrage de la campagne électorale.

Je voudrais donc, au nom de la gloire de cette nuit, vous inviter à demander à notre Seigneur de maintenir le climat de paix qui l’a toujours caractérisé et qui ne devrait pas le quitter à cause d’une compétition électorale, fut-elle importante pour les citoyens que nous sommes. Vous avez vu de vous-mêmes que la passion commence à gagner sur le réalisme et la tension déjà présente, occasionnant même des pertes en vies humaines. Voilà pourquoi, il me semble tout à fait indiqué, vu votre statut de dernier rempart dans notre société de vous demander de solliciter encore le Tout-Puissant pour que le Sénégal ne bascule pas dans une violence qu’il peut tout à fait éviter si les uns et les autres font preuve de plus de raison de part et d’autre’, a lancé en substance aux chefs religieux visités lors de cette tournée-ziarra. ’Nous avons tenu à venir solliciter auprès des chefs religieux des prières pour un Sénégal de paix, un pays tranquille, surtout à la veille du démarrage de la campagne électorale.

C’est un message général, partout à travers le pays. Nous avons vécu des évènements regrettables ces derniers jours avec même des pertes en vies humaines. C’est ce qui fait qu’il est nécessaire, de mon point de vue, que l’on se ressaisisse. Nous sommes entre Sénégalais, ce n’est pas la première fois que nous allons voter, nous votons depuis des siècles, et il est important que ce message de paix soit transmis pour ces élections et même au-delà, car nous avons besoin de paix à tout instant. Des pays ont connu des troubles sur des faits mineurs, et nous pensons que l’enjeu pour ces élections doit nous pousser à prier pour des élections apaisées, transparentes, dont les résultats seront acceptés de tous’, a laissé entendre le Chef de l’Exécutif départemental.

Ce message du Préfet a en tout cas fait l’objet d’une écoute attentive auprès des destinataires. Les chefs religieux visités lors de ce Maouloud ont tous reconnu le caractère interpellatif du message. ’Tout musulman, durant le Maouloud, montre son attachement à la paix. Cependant, nous ne devons pas lâcher prise, car la paix doit être un comportement de tous les jours’, a dit Serigne Modou Thioub, collaborateur de Serigne Cheikh Ibn Serigne Saliou Mbacké, au domicile de ce dernier sis au quartier Thiocé-Est. Seulement, a-t-il ajouté, ‘la paix n’est pas un vain mot, elle se construit, elle se consolide par des comportements responsables à tous les niveaux de la société’.

L’ombre de Mamadou Diop

Pour Chérif Talibouya Aïdara de la famille du Khalife de la Qadria au Sénégal, ‘la concorde des esprits et l’union des cœurs doivent primer sur les intérêts politiciens qui ne sont pas forcément fédérateurs’. ’Il n’y aura que la paix au Sénégal, a-t-il ajouté. Tous les désordres vécus ces derniers jours dans le pays, ne sont l’œuvre ni des tenants du pouvoir, ni des opposants, c’est l’œuvre de gens sans éducation’, a-t-il estimé. Avant d’informer que le khalife des Qadres a instruit à tous les guides religieux du Sénégal de faire des offrandes pour préserver cette paix au Sénégal. ’Que les élections soient des élections apaisées et que le Tout-Puissant qui sait qui est le meilleur candidat pour notre pays élise ce dernier’, a soutenu, pour sa part, Serigne Sidy Mbacké, marabout du jeune Mamadou Diop tué ce mardi à Dakar lors d’un rassemblement pacifique du M23.

D’ailleurs, l’ombre de Mamadou Diop aura plané sur cette célébration cette année à Mbour. Son marabout a offert au Préfet, un exemplaire de l’hommage qu’il a dédié à son défunt talibé. L’ancien ministre Lamine Bâ, par ailleurs petit-fils de Cheikh Ahmadou Lô, de son vivant, premier dignitaire de la Qadria à Mbour, a demandé des prières pour le repos de l’âme du défunt. Pour sa part, l’ambassadeur itinérant El Hadj Ndiouga Dieng, par ailleurs 1er adjoint au maire de Mbour, a profité de l’occasion pour transmettre les condoléances de toute la délégation officielle au marabout de feu Mamadou Diop qui, a-t-il révélé, a fait ses humanités coraniques au niveau de son Daara implanté à Thiocé Est.

Le même message de paix a été délivré par un autre Mamadou Diop ‘Decroix’, celui-là à Madinatoul Salam. Le Ministre d’Etat auprès du président de la République, venu représenter ce dernier au ‘Cant’ (chants religieux, Ndlr) de Cheikh Béthio Thioune, a lui aussi sollicité du Cheikh des prières pour un scrutin calme.

Pape Mbar FAYE

Walf

À voir aussi

Médina Baye en deuil

Après la perte du Khalife de Baye Niass au Nigeria, Sheikh Issakha Rabi’um, la grande …

Photos: Le Président Mbagnick Diop à la Kabba