People

MARATHON INTERNATIONAL DE DAKAR L’artiste non voyant Zip kha dénonce une discrimination

  • Date: 10 février 2016

Le Marathon international de Dakar, désormais associé au groupe Eiffage Sénégal, se tiendra les 13 et 14 février 2016 sur l’autoroute à péage. À quelques jours de l’événement, qui est parti pour être une réussite au regard du nombre d’inscrits, des voix s’élèvent pour crier à l’injustice.

Invité de l’émission « Rewmi people » de la radio Rewmi Fm, Abdou Khadre Mbengue, alias Zip Kha, artiste rappeur, qui se définit comme le porte-voix des artistes vivants avec un handicap, a vivement dénoncé ce qu’il appelle une discrimination. Se fondant sur le slogan « Nioun nio ciy daw » tel que dit dans le spot publicitaire, le rappeur non voyant a tenté de jouer sa partition. « Au tout début, quand le spot a été lancé à la fin du mois de novembre ou début décembre,  j’ai commencé à les appeler. Ils m’ont demandé de leur envoyer mes sons et mon presse book.  Ce qui fut fait. Pour le suivi. Je les appelais une fois la semaine, ils me répondaient que l’affaire était en commission. C’est seulement la semaine dernière après les avoir appelés qu’ils m’ont dit qu’ils ont déjà choisi les artistes. Cela n’encourage pas les handicapés », peste-t-il. Visiblement déçu, l’artiste non voyant laisse éclater sa colère. « Au lieu du slogan  » nioun ciy daw « , ils devraient dire « niom nio ciy daw » ou plutôt « yenn yenay ciy daw » », martèle-t-il. L’artiste explique sa déception par le fait que les personnes vivant avec un handicap soient « exclues » de cet événement. « Ils auraient dû inviter les personnes vivant avec un handicap à participer dans une catégorie. Aussi, devaient-ils, pour nous encourager, choisir quelques artistes vivant avec un handicap. Cela leur aurait  permis de gagner un peu d’argent… », clame-t-il. Zip Kha ne décolère pas. Il pense fortement que les personnes vivant avec un handicap sont des laissés pour compte. À tort ou a raison ? Allez savoir.

Khady Thiam Coly

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15