Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Matérialiser le rire d’une personne grâce à l’impression 3D puis l’envoyer dans l’espace. Cette idée un peu folle de l’artiste Eyal Gever est pourtant bien réelle. Toute personne munie d’un iPhone peut participer à ce concours baptisé #Laugh. Le gagnant verra son rire envoyé sous forme numérique vers la Station spatiale internationale où il sera imprimé en 3D avant d’être lâché dans le cosmos.

Le rire est le propre de l’Homme, nous a dit Rabelais. Dans ce cas, pourquoi ne pas en faire notre carte de visite pour nous présenter au reste de l’univers ? C’est cette idée que porte le projet #Laugh initié par Eyal Gever. Cet artiste veut envoyer une sculpture d’un rire dans l’espace. Plus précisément, il compte envoyer un rire enregistré en format numérique vers la Station spatiale internationale (ISS) afin qu’il soit transformé en un objet fabriqué par impression 3D.

L’ISS, en effet, est équipée depuis septembre 2014 d’une imprimante 3Dcapable de fonctionner en impesanteur. Elle a été conçue par l’entreprise Made In Space qui s’est associée à Eyal Gever pour ce projet. « Si l’humanité est un jour prochain amenée à prospérer dans l’espace, alors créer de l’art et de la culture dans l’espace est aussi important que d’envoyer des Hommes et les technologies pour les aider », argumente Made In Space.

Un rire imprimé est-il communicatif ?

Mais quel rire sera donc choisi pour nous représenter ? Peut-être le vôtre… En effet, Eyal Gever a créé une application gratuite pour iPhone à télécharger sur l’App Store d’Apple. Elle permet à quiconque d’enregistrer son rire, d’en visualiser une représentation 3D qu’il peut partager avec ses contacts. Le rire qui aura recueilli le plus de suffrages à travers des partages sur les réseaux sociaux sera ensuite envoyé à bord de l’ISSpour être imprimé puis lâché dans l’espace, et ainsi mis en orbite. Le concours se clôturera le 31 décembre 2016 à minuit et la fabrication du plus beau rire se fera en février prochain.

Mais à quoi ressemble un rire matérialisé ? Eyal Gever ne livre aucune explication technique et se contente d’évoquer une « encapsulation mathématiquement exacte du rire humain ». Les formes aléatoires que l’on découvre dans la vidéo ci-dessus nos donnent cependant une idée du résultat. Pas sûr que ces rires imprimés en 3D soient aussi communicatifs que leurs versions audio…

Voir aussi

Quelles solutions contre les fausses informations diffusées sur internet?

Rfi.fr- Face à la propagation des fausses informations sur les réseaux sociaux, Facebook a décidé …