Accueil / POLITIQUE / Marche avortée au centre-ville- Wade promet du dur à Macky, ‘’le poltron’’

Marche avortée au centre-ville- Wade promet du dur à Macky, ‘’le poltron’’

La marche du 25 juillet annoncée par Me Wade n’a pas pu se tenir en raison de l’intervention musclée des forces de l’ordre. Selon un proche du Pape du Sopi, ce dernier cherchait surtout à défier le pouvoir, car il était évident que les autorités n’auraient pas laissé une manifestation se dérouler en plein cœur de la capitale.

Le raz-de-marée annoncé n’a pas eu lieu en raison des mesures de sécurité draconiennes instaurées par le pouvoir en place. Du jamais vu depuis le 23 juin. Il faut dire que le dispositif de sécurité était impressionnant. Les forces de l’ordre étaient en alerte à l’avance et dès les premières heures de la matinée, de nombreux policiers étaient déployés dans le centre de Dakar. Plusieurs magasins étaient fermés et les rues qui menaient vers la place la Place de l’Indépendance et le Ministère de l’Intérieur avaient toutes été bloquées. Me Wade et ses manifestants n’ont pu donc rien faire. Mais des affrontements entre forces de police et manifestants n’ont pas tardé à se déclencher. Le cortège de Wade a essuyé des jets de gaz lacrymogène à hauteur du Boulevard Général De Gaulle. Toutes les tentatives de Wade d’accéder au Plateau ont été vaines. Finalement, le Pape du Sopi s’est résigné, regagnant son domicile, où il a tenu une conférence de presse pour dénoncer la répression de sa marche.

‘’C’était un succès. Macky a été ébranlé et il a eu peur’’, dira Wade, loin de s’avouer vaincu. ‘’Nous ne sommes pas en état de guerre, mais en état de lutte’’, a-t-il martelé. Avant de promettre de poursuivre son combat durement. ‘’Cette marche était d’essence pacifique. L’objectif était d’aller au Ministère de l’Intérieur déposer un mémorandum pour fustiger le retard noté dans la délivrance des cartes d’électeurs’’,  explique-t-il. Par ailleurs, Me Wade se dit déçu de la gestion de Macky qui, selon lui, n’est même pas capable de changer le visage de sa ville natale. «J’étais à Fatick, mais tous les jeunes que j’ai rencontrés m’ont dit que Macky Sall n’ose pas venir ici parce qu’il n’a rien réalisé dans la ville.  Fatick est une ville sale,  les routes que j’y avais construites sont dégradées. D’ailleurs, les jeunes ont déclaré Macky Sall persona non gâta », raille la tête de liste de la coalition Gagnante Manko Wattu Sénégal. Me Wade est d’autant plus convaincu de l’impopularité de Macky Sall qu’il s’est même permis de le défier. « Si je me présentais à une présidentielle, j’allais le battre à plate couture », rassure le pape du Sopi.

M BA

À voir aussi

Investiture: Macky Sall annoncé à Nouakchott

Le président Macky Sall est attendu à la cérémonie d’investiture du nouveau président mauritanien, Mohamed …

Wade-Oumar Sarr : Clap de fin ?

La rupture entre Me Wade et son numéro deux Oumar Sarr semble définitive. En effet, …