Mise en page 1
Mise en page 1

Marche avortée des Maires de Dakar- Khalifa Sall, Alioune Ndoye, Barthelemy Dias accueillis par des lacrymogènes

Fatigués d’avaler les couleuvres de l’Acte III de la décentralisation, blocage de l’emprunt obligataire, entre autres, le maire de la Ville de Dakar, Khalifa Sall, et ses principaux adjoints ont décidé de faire face à l’État après que le ministère du Cadre de vie a décidé d’aménager la Place de l’Indépendance. Alors que cette mission incombe à la Ville de Dakar. Hier, Khalifa Sall, Moussa Sy, Alioune Ndoye, etc., qui ont voulu se rendre sur les lieux pour constater de visu les travaux entamés en ont été interdits par les forces de l’ordre. Qui, après leur avoir demandé de quitter les lieux en moins de cinq minutes, leur ont balancé des grenades lacrymogènes. Retranchés à la Ville de Dakar, ces maires se disent décider à poursuivre le combat quel qu’en soit le prix. Pour Khaf, lui et ses collègues font face à un État qui essaye de les  piétiner et de les  museler.

D’autant plus qu’ils estiment que le pouvoir tentent par tous les coûts à les empêcher de s’acquitter de leur mission. À juste titre car, la veille l’État a menacé de placer des mairies telles que les Dakar Plateau, les Parcelles Assainies, entre autres, sous délégation spéciale. Selon l’édile de Dakar, ses collègues et lui assument la «plénitude et la totalité» de leurs compétences. « Que nul n’ignore nos compétences. Ce qui se passe à la Place de l’indépendance, c’est symptomatique. L’État veut nous imposer ce que nous ne saurions accepter », a-t-il martelé. À noter, qu’à l’issue de leur rencontre, le maire du Plateau, Alioune Ndoye, flanqué de ses agents a marché jusqu’à sa mairie. Une manière de dire aux forces de l’ordre, qu’en sa qualité de premier magistrat de la commune du Plateau, personne ne peut l’empêcher de s’y pavaner. Suite à cette marche de protestation du maire de Dakar et Cie, au sujet de l’embellissement de la Place de l’Indépendance, Diène Farba Sarr va rencontrer la presse, aujourd’hui,  pour livrer sa version des faits.

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …