ACTUALITES

MARCHE DE L’OPPOSITION : Vendredi de tous les dangers à Dakar

  • Date : 14 octobre 2016

Depuis hier, les forces de l’ordre ont renforcé leur dispositif de sécurité dans toute la commune de Plateau où l’opposition compte organiser sa marche. Mais l’Etat, à travers le préfet de Dakar, a brandi l’arrêté de l’ancien ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, interdisant toutes les marches dans la commune dite des affaires ou encore le centre-ville. Le préfet à vive voix demande aux leaders du   front And Wattu Senegaal de changer d’itinéraire. A défaut, leur marche sera purement et simplement interdite. Malick Gackou et Cie ne veulent pas entendre cette décision préfectorale de leurs oreilles et campent sur leur décision de marcher, par A ou B.

Ce vendredi sera celui de tous les dangers. En effet, l’autorité administrative a, comme pressenti, pris un arrêté pour changer l’itinéraire. Désormais, la marche débutera à la place de l’Obélisque pour se terminer devant la place Doudou Ndiaye Rose (ex-Rond-Point Rts). La marche devra également débuter à 15 heures pour se terminer à 18 heures. Malick Gakou et Cie voulaient débuter leur manifestation à la place Doudou Ndiaye Coumba Rose pour la terminer devant le ministère de l’Intérieur, à la place Washington. Le coordinateur du front And Wattu Senegaal déplore les arguments brandis par le préfet de Dakar. « Le préfet de Dakar nous a montré l’arrêté Ousmane Ngom du 20 juillet 2011, interdisant toutes manifestations à caractère politique, de l’avenue Malick Sy au Cap manuel. Mais nous avons réfuté cet arrêté. (…)  Cet arrêté est totalement en porte à faux avec les droits constitutionnels des citoyens, c’est la raison pour laquelle nous maintenons notre marche dans la trajectoire demandée, parce que nous n’accepterons plus que les droits des citoyens sénégalais soient piétinés. Plus rien ne sera comme avant », a déclaré Malick Gackou à leur sortie du bureau du préfet.

La détermination de marcher au prix de leur vie en bandoulière, la plateforme Wattu Senegaal défie clairement l’Etat. « Nous partirons de la Rts en passant par l’avenue Malick Sy, l’avenue Blaise Diagne, l’avenue Jean Jaurès pour terminer à la place Washington, devant le ministère de l’Intérieur. C’est notre droit le plus absolu. Donc, nous sollicitons de l’Etat et de l’administration un encadrement approprié de notre marche, conformément à nos droits constitutionnels », a martelé le coordonnateur du front. Et de terminer en lançant un « appel à tous les citoyens et à toutes les forces vives de la nation, à se mobiliser demain massivement devant la Rts pour marcher de manière pacifique ». Pour l’heure, un impressionnant dispositif a été mis en place par le ministre de l’Intérieur.

 Ibrahima Khalil DIEME

Les Plus Populaire
Title
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15