SOCIETE

MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LA GESTION  DU MAIRE DE KÉDOUGOU Les marcheurs réclament l’installation d’une délégation spéciale

  • Date: 8 février 2016

Des jeunes de la Commune de Kédougou ont arpenté, ce samedi 6 février, la grande artère de la ville pour « exiger le départ du Maire Mamadou Cissé et l’installation d’une délégation spéciale ». Ils ont remis, à cet effet, un mémorandum au Gouverneur de la région dans lequel, ils fustigent « la gestion nébuleuse et solitaire du premier magistrat de la Commune ».

De la Station d’Essence sise au rond-point de Lawol Tamba jusqu’à la nouvelle gouvernance en passant par la mairie, nombreux sont des jeunes qui ont arpenté la voie principale de la ville pour « exiger le départ du Député-maire Mamadou Cissé et l’installation d’une délégation spéciale ». Habillés en tee-shirts et brassards rouges, en signe de désapprobation et de mécontentement de ce qu’ils qualifient de « gestion solitaire et douteuse de l’institution municipale », les marcheurs, très en verve, n’ont pas été avares en qualificatifs pour tirer à boulets rouges sur le premier magistrat de la ville.

Arrivés à la gouvernance, c’est toute l’administration au complet qui les attendait pour la remise du mémorandum. Dans le document publié in extenso, par ailleurs, les inconditionnels du « Comité de veille et de défense des intérêts de Kédougou » à travers leur porte-parole du jour, Lamine Bâ, ont insisté sur « la nécessité de sortir de l’ornière et du bourbier leur chère Commune qui regorge d’énormes potentialités halieutiques, agricoles, forestières et minières. »

Accompagné de son adjoint chargé du développement Hameth Tidiane Thiaw, de l’adjoint au Préfet Oumar Mamadou Sow et du Préfet Papa Demba Diallo, le Gouverneur de région William Manel s’est réjoui du caractère pacifique de la marche encadrée par les forces de défense et de sécurité. Il a, à ce titre, inscrit ce droit « dans l’expression des libertés garanties par la Constitution de notre pays » et a rassuré les marcheurs qu’il transmettra à qui de droit le mémorandum. Après cette étape, la foule s’est dispersée dans le calme et chacun a rejoint son domicile. La réaction du Député-maire ne s’est pas fait attendre et face à la presse, il a chargé à son tour les marcheurs.

Papis Nimbaly BARRO

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15