téléchargement (2)

MARCHE DU FER DU BETON- Vers une nouvelle réglementation

Le Conseil national de la consommation (CNC) s’est réuni, hier, à Dakar, dans le cadre de l’application de l’arrêté interministériel, portant réglementation des conditions de production, d’importation et de distribution du fer à béton au Sénégal. Cette nouvelle réglementation cherche à mettre à la disposition des consommateurs une offre de fer à béton de qualité, qui réponde aux standards internationaux, et aussi à stimuler davantage l’activité de sa production locale.

Partant du constat selon lequel le fer est devenu un élément important pour le Sénégal, mais que sa qualité est souvent dénigrée par les professionnels du secteur des BTP et les consommateurs, les acteurs du Commerce ont engagé le processus de réglementation du fer à béton. Ce Conseil national de la consommation (CNC) rentre dans le cadre de l’application de la disposition portant réglementation des conditions de production, d’importation et de distribution du fer à béton au Sénégal. «Cette nouvelle réglementation devrait permettre d’avoir une production locale, de réduire l’importation de produits finis, ce qui constituerait une opportunité d’exportation pour le Sénégal qui va rejoindre les autres pays comme le Ghana », a fait savoir le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr.

Selon lui, l’arrêté interministériel portant réglementation des conditions de production, d’importation et de distribution du fer à béton au Sénégal, en application depuis fin août, devrait booster l’activité du fer local.

Ainsi, le ministre estime que le fer est important, il est souvent au cœur de controverses et de concurrence déloyale, sans compter d’autres questions relatives à la sécurité publique, avec des effondrements de bâtiments. C’est dans cette logique que « l’Association sénégalaise de normalisation se devait d’intervenir pour assurer la protection des populations et redresser le secteur qui commence à battre de l’aile », a-t-il indiqué.

Alioune Sarr informe que dans cette perspective, les acteurs ont six mois pour se conformer aux nouvelles exigences et qu’un comité de veille sera créé par arrêté ministériel, qui précisera le fonctionnement, la composition et les attributions, assurant que la nouvelle réglementation va instituer un contrôle, de la production à l’importation et à la distribution.

La nouvelle réglementation vise aussi à stimuler davantage l’activité de production locale de fer à béton, à anéantir la fraude (détournement sur la destination) et à la préservation du pouvoir d’achat et la sécurité des consommateurs par une offre de fer à béton de qualité, à des prix qui correspondent aux quantités effectivement livrées. « La compétition entre les industries sera assainie. On veillera à la normalisation des diamètres. Seuls ceux d’un diamètre de 6, 8, 10, 12, 14, 20, 25, 32, 40, et d’une longueur de 12 mètres seront commercialisés au Sénégal», a annoncé le chef de Division métrologie à la Direction du Commerce intérieur, Ibrahima Sarr. Faisant savoir aussi que les marquages du fer à béton et l’affichage de la longueur et du nombre de barres par tonne sont rendus obligatoires. « Le secteur est un pilier de notre économie avec la présence d’une dizaine d’industries et mérite des mesures techniques et de mise en garde ».

Il faut noter que le marché du fer à béton a connu une évolution fulgurante, sur fond de guerre des prix avec son corollaire, une offre de production dont la conformité a été décriée par les professionnels du secteur des BTP et les consommateurs.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

telechargement

CONSOMMATION DE VIANDE AU SÉNÉGAL- En hausse grâce à la volaille !

La consommation de viande au Sénégal a augmenté en 2015. Notamment grâce à la volaille, …