SOCIETE

MARCHE THIAROYE GARE A FEU ET A SANG Plusieurs arrestations, un blessé grave, le maire jugé incompétent

  • Date: 19 octobre 2016

Thiaroye Gare a vécu une chaude matinée, hier, quand des commerçants se sont violemment affrontés avec des forces de l’ordre qui voulaient contenir la colère noire des marchands du haut lieu de commerce de la banlieue dakaroise. Il y a eu du grabuge et du sang sur le tronçon routier 103. 

Les commerçants du marché de Thiaroye gare ont déversé à nouveau leur ras-le-bol sur la gangrène que constitue la principale route dénommée 103, traversant la devanture des locaux de la brigade de gendarmerie territoriale de la commune. Ils ont dénoncé l’insalubrité et surtout l’impraticabilité dudit tronçon routier pendant l’hivernage. Aussi, ils ont décidé de suspendre le paiement des différentes taxes municipales jusqu’à la satisfaction de leurs doléances par les autorités administratives locales.

Ils ont décrié aussi les difficiles conditions de travail dans le marché et l’état de vétusté avancée des cantines et autres magasins. Ils ont baissé les rideaux de leurs boutiques avant d’aller assiéger les locaux de la mairie de la commune. Ils ont été toutefois chargés et dispersés à coups de gaz lacrymogène et de fumigène par des limiers du commissariat de la localité venus libérer l’accès de l’institution municipale.

L’intervention musclée des forces de l’ordre a cependant décuplé l’exaspération des marchands riverains de la route 103 qui ont organisé la riposte par des jets de projectiles. S’en est suivie une violente bataillée rangée entre les flics et les commerçants. Qui ont reçu l’appui de la population et des notables du quartier dans leur combat.  « On ne peut plus continuer à vivre dans ces conditions. Nous réclamons la réhabilitation de la route 103, la prise en charge des ordures dans le marché et la réfection des cantines menaçant ruine. On est en danger de mort permanent. Malgré tout, les agents municipaux de la mairie continuent de nous réclamer le paiement des taxes et autres patentes. Mais, on a décidé maintenant de ne plus payer jusqu’à la satisfaction de nos préoccupations », ont laissé entendre les manifestants.

Des commerçants blessés dont un gravement atteint à la tête

Des sources policières affirment avoir recensé plusieurs blessés dont un gravement atteint à la tête du côté des manifestants. Certains parmi ces derniers interpellés lors des sanglants affrontements par les forces de l’ordre, renseigne-t-on, ont été libérés en fin de compte. Néanmoins, ils affirment maintenir la pression sur les autorités municipales en vue de les pousser à résoudre leurs doléances. On souffle du côté de la mairie de Thiaroye gare que la gestion de la question de l’insalubrité et de la réfection de la route 103, n’incombent pas aux autorités de l’institution de la municipalité. Cependant, ils signalent que l’autorité suprême de la mairie va s’impliquer et aider les commerçants à obtenir gain de cause dans leur combat. «La question de la réhabilitation du tronçon routier 103 revient à la mairie de ville de Pikine. Quant à l’insalubrité de la route, elle est du ressort de l’unité de gestion et de coordination des déchets (Ucg). La mairie de Thiaroye n’a absolument rien à voir dans ces questions-là », se défendent nos interlocuteurs anonymes.

Sada MBODJ

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15