Accueil / POLITIQUE / Marche pour la transparence des elections- Vers une journée noire au Ministère de l’Intérieur 

Marche pour la transparence des elections- Vers une journée noire au Ministère de l’Intérieur 

Une marche est prévue ce vendredi par les partis politiques et la société civile pour exiger, entre autres doléances, des éclaircissements sur les 52 milliards du marché de gré à gré octroyé à la société malaisienne Iris coopération, pour la confection de cartes d’électeurs numérisés.

Omar Faye de Leral Askan Wi, qui fera partie de la partie, est d’avis qu’Iris « est une société douteuse qui est inculpée dans son propre pays ».

Il révèle qu’actuellement, « il y a un blocage de la confection des cartes d’électeurs numérisées, une crise qu’il faut mettre sur le dos d’Abdoulaye Daouda Diallo qui a semé le désordre au niveau du Ministère ».

En conséquence, il ‘’exige une enquête parlementaire afin que la lumière soit faite sur cette question ».

Car, poursuit  Leral Askan wi, « les Américains et les Anglais risquent de porter plainte contre l’État du Sénégal à cause d’Abdoulaye Daouda Diallo ».

Notre pays, à l’en croire, doit une rondelette somme de 2 milliards 500 millions de francs à deux sociétés étrangères dont Delarue, et ce contentieux est loin d’être vidé.

Sur un autre registre, Omar Faye s’insurge contre les propos tenus par Aly Ngouille Ndiaye, actuel Ministre de l’Intérieur.

Il pense que « ceux qui le défendent se trompent car il est indéfendable et que ses reniements ne font que nous convaincre de leur logique de confiscation du pouvoir ».

Khady T. Coly

À voir aussi

Présidentielle 2019: Karim Wade peut-il être candidat ?

  Exilé au Qatar depuis deux ans, Karim Wade voit les obstacles se multiplier sur …

Guinée Bissau: Capitale du Parlement de la Cedeao

  Le Président du Parlement de la Communauté « économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest …