Accueil / ECONOMIE / Marchés publics: L’Armp lance la plateforme « e-formation »

Marchés publics: L’Armp lance la plateforme « e-formation »

L’Autorité de Régulation des Marchés publics (Armp), en partenariat avec la Coopération luxembourgeoise (LUX DEV), a procédé hier au lancement du module de formation en ligne en direction des acteurs du système de passation des marchés publics et des conventions de délégation de service public.

 Le module en ligne « formation de base en passation de marchés publics », sera intégré à la plateforme « e-formation » de l’Institut de Régulation des Marchés publics (IRMAP), un centre de formation de l’Armp. D’après un communiqué, ce module, conçu avec l’appui financier et technique de LUX DEV, a pour objectif d’alléger les mécanismes d’accès à la formation en marchés publics et délégations de service public, tout en permettant une réduction significative des coûts y afférents. Il s’adresse  à un public très varié, issu pour la plupart des Administrations centrale et territoriale, du secteur privé et de la société civile, avec une attention particulière accordée aux dirigeants d’entreprise et aux personnes responsables de marchés qui n’ont pas souvent les temps de se former selon le modèle en présentiel, soit une population cible estimée à plus de  8000 personnes. Venu présider la cérémonie, le Secrétaire général du Gouvernement, Seydou Gueye, a laissé entendre que ce module de formation en ligne contribue à l’information, à la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique, au développement du cadre professionnel et à l’amélioration des performances des acteurs du système de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics.

Des marchés immatriculés estimés à 2512 milliards de FCFA en 2016 

Pour M. Gueye, celui-ci présente les objectifs d’allégement des mécanismes d’accès à la formation en marchés publics et délégations de service public, et de rationalisation des coûts et temps de formation des acteurs de la commande publique. Ainsi, le Secrétaire général du Gouvernement a rappelé qu’en 2016, l’ensemble des marchés immatriculés se chiffraient à 2512 milliards de francs CFA, et leur volume et leur valeur enregistrent des progressions considérables d’année en année. Fort de ce constat, soutient-t-il : « je voudrais relever particulièrement l’importance de la commande publique dans le développement d’un cadre professionnel favorable à la promotion des compétences et entreprises nationales qui participent à la commande publique ».

Le Sénégal sera au rendez-vous du marché public 4.0 

Pour  sa part, Saër Niang, Directeur général de l’Armp, a fait savoir  que le  secteur de la commande publique à l’échelle mondiale a déjà  posé presque partout ailleurs les jalons du E-procurement, baptisé  marché public 4.0. C’est ce qui a poussé ce dernier à dire : « Bienvenu au marché public 4.0, le Sénégal sera au rendez-vous ». A l’en croire, le monde de la commande publique est aujourd’hui entré de plein fouet dans l’ère de la digitalisation. La modernisation des procédures est devenue plus qu’un impératif de premier ordre. C’est le défi majeur des réformes de seconde génération. « Le monde de la commande publique bouge à vive allure et les méthodes utilisées  doivent être adaptées en permanence », a-t-il souligné, tout en rappelant que l’Armp organise annuellement près de 70 à 80  sessions de formation et accueille entre 2000 à 2300 auditeurs. Quant à Gülten Aka, représentante de la coopération sénégalo-luxembourgeoise, elle est d’avis que la décision de mettre sur internet des informations sur la commande publique, permettra de toucher un plus grand nombre de personnes.

Zachari BADJI

À voir aussi

Ministère de l’Economie: Vers  une Union des mutuelles pour ses agents

L’Assemblée générale constitutive de l’Union des Mutuelles du Ministère de l’Economie, des Finances et du …

Pme: Les banques invitées à soutenir le secteur

L’association internationale « Financement participatif Afrique & Méditerranée-FAM » a tenu la seconde édition du Forum …