SPORT

MAROC 5 règles qui  sèchent les joueurs étrangers

  • Date: 30 décembre 2015

Avis aux jeunes footballeurs sénégalais et d’ailleurs. Désormais, il n’est plus autorisé à qui veut se rendre au Maroc pour monnayer ses talents dans le championnat. Des  lois sur l’utilisation des joueurs étrangers au royaume chérifien ont été abrogées, lundi,  par la Fédération marocaine de football. Elles ne devraient pas être conformes aux attentes des milliers de jeunes sénégalais et africains qui séjournent dans ce pays.  Il est temps alors pour la quasi-totalité de ces jeunes de faire leurs valises pour un retour au bercail où il y a plus d’opportunités de s’épanouir.

Issiaka TOURE

Voici les 5 règles qui  sèchent les joueurs étrangers

1– L’interdiction de recrutement de gardiens de but étrangers dans toutes les divisions.

2– Le maintien de la règle des quatre (4) joueurs étrangers par équipe en Botola Pro (1ère division) mais en appliquant de nouvelles conditions : deux (2) joueurs ayant au minimum 10 sélections nationales. Deux (2) joueurs ayant au minimum 10 sélections avec les U23.

3– Maintien des trois (3) joueurs étrangers pour les équipes de Botola 2 (2e division), mais avec les conditions suivantes :
un (1) joueur ayant 10 sélections à son actif.
Deux (2) joueurs ayant au minimum 10 sélections avec les U23.

4– Refus de la proposition de recrutement de deux (2) joueurs étrangers qui ne prendront part qu’aux rencontres des compétitions continentales, étant donné que les statuts de la CAF imposent aux joueurs de prendre part aux rencontres de leurs équipes dans les compétitions locales.

5– Délégation à la Ligue nationale du football professionnel et à la Ligue nationale du football amateur l’étude du nouveau statut des entraîneurs marocains.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15