Accueil / ACTUALITES / MARS, MOIS DE TIVAOUANE De Serigne Babacar Sy à Al Amine !

MARS, MOIS DE TIVAOUANE De Serigne Babacar Sy à Al Amine !

Dans le calendrier grégorien, tous les mois, à Tivaouane, sont bénis par la sacralité des actes quotidiens.  Mais Mars y est un mois de Vie et d’Espérance. C’est en Mars que les disciples de Seydi Hadji Malick Sy se souviennent de l’épopée mystique des Khalifes qui se sont succédé au Divan de l’Autorité. Un 25 mars fut la date du rappel à Dieu de Seydi Khalifa Ababacar, 1er Khalife général des Tidianes.  C’est en ce mois, un 25 Mars 1957, que Seydi Abdou Aziz Sy Dabbakh accéda au Khalifat. Son porte-parole fut Al Amine qui le fut aussi pour Serigne Mansour Sy Borom Daara Ji et pour Serigne cheikh Ahmed tidianes y Al Makhtom qui vient de se retirer de la vie terrestre en ce mois de Mars, mois durant lequel Al Amine est devenu le Khalife Général des Tidianes.

Pour Tivaouane, Mars fait penser ainsi à Serigne Babacar, à Serigne Abdou Aziz Dabakh, à Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Al Makhtom et à Serigne Abdou Aziz Al Amine. Une pensée sapientielle aboutirait, pour un fervent exégète, à la compréhension de la Souveraineté divine qui, par des signes, des indices et des présages, révèlent le Salut. Dans l’Esprit illuminé, s’entremêlent indissolublement la volonté divine qui relève d’un agenda inconnu du profane et l’accomplissement de la Félicité. En chaque Saint-Homme, Dieu a ainsi inscrit des traces ésotériques, des clichés et des poncifs qui sont une communication mystique entre les Elus et Lui.

Les scoliastes de la Parole coranique enseignent que le Temps est un cycle monolithique. Allah y a consigné son propre agenda de Souveraineté qui dépasse et surpasse le commun des mortels. Le plaisir et le déplaisir ne sont l’œuvre d’aucun être. Ils sont le résultat de la Volonté divine que nul ne peut endiguer. Avec Tivaouane, ce plaisir et ce déplaisir se sont exprimés en Mars, comme le 15 Mars, comme le 25 Mars !

Domou rewmi

Share This:

À voir aussi

« Eau Secours » !

Gouverner c’est prévoir, disait l’autre. Si les affirmations du ministre d’Etat Habib Sy s’avèrent, alors …