Accueil / Education / Mary Teuw Niane dit être inquiété par le retard des chantiers à l’Uadb

Mary Teuw Niane dit être inquiété par le retard des chantiers à l’Uadb

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, a fait part, dimanche, à Bambey (centre), de son inquiétude concernant les délais de la construction d’un bloc pédagogique et de plusieurs laboratoires à l’Université Alioune-Diop de Bambey (UADB).

« Les chantiers du bloc pédagogique du Projet de gouvernance et de financement de l’enseignement supérieur axé sur les résultats, et ceux du site du complexe de laboratoires sont ouverts certes, mais nous avons des inquiétudes. Je ne suis pas rassuré », s’est alarmé M. Niane à la fin d’une visite des infrastructures en construction à l’UADB.

Il a entamé jeudi une tournée de six jours dans les universités publiques.

L’entreprise chargée de construire le bloc pégagogique et les laboratoires à l’UADB a eu des « divergences » avec la structure s’occupant des études géotechniques des ouvrages, selon Sidy Camara, le directeur des domaines, de l’environnement et de la sécurité à l’UADB.

Ces infrastructures, dont la mise en service était prévue en novembre 2016, sont encore à l’étape des « travaux de fouille », c’est-à-dire les études sur la qualité du sol, au terme desquelles le type de matériau à utiliser sera déterminé.

L’Agence de construction des bâtiments et édifices publics assure que les ouvrages en construction dans cette université seront livrés à temps, car les « divergences » notées ont été dépassées, selon le chef du projet de construction du bloc pédagogique et des laboratoires, Oumar Kane.

Mary Teuw Niane a dit qu’il était rassuré par les assurances données par M. Kane. « Les bâtiments doivent être livrés à temps. Il faut que les entreprises respectent leurs engagements », a-t-il encore réagi.

Il s’est en revanche inquiété du retard des travaux de la nouvelle bibliothèque de l’UADB. « Ce que nous avons vu ici ne nous rassure pas. Nous n’avons trouvé que quelques ouvriers sur le site », a affirmé M. Niane.

« Sur ce chantier, il ne reste pas grand-chose à faire. C’est à l’agence (celle chargée des bâtiments et édifices publics, Ndlr) d’exiger de l’entreprise la finition du chantier dans un délai précis », a-t-il ajouté, concernant le site de la bibliothèque.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a dit qu’il était satisfait de l’évolution d’autres chantiers qu’il a visités, ceux du deuxième restaurant des étudiants, de la cité des enseignants et du mûr de clôture de l’université.

Mary Teuw Niane a aussi loué « l’esprit d’initiative » de l’Université Alioune-Diop, qui a fait construire un château d’eau d’un coût de 22 millions de francs CFA.

Il a également noté avec satisfaction la construction, par le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES), d’un restaurant ayant coûté 15 millions de francs CFA, avec ses propres moyens. « Le ministère va aider le SAES à équiper le restaurant », a-t-il assuré.

Son département va « bientôt » mettre un bus de 60 places à la disposition de l’UADB, a-t-il promis.

La subvention annuelle des universités publiques sera augmentée de 10 milliards de francs CFA, selon Mary Teuw Niane.

Share This:

À voir aussi

Une faible présence des élèves de Louga dans les filières scientifiques (inspecteur)

(APS) – L’inspecteur d’académie de Louga (nord), Omar Ndiaye, a déploré mercredi le faible nombre …