Accueil / Education / MARY TEUW NIANE MISE SUR DES RÉFORMES MAJEURES POUR UN ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE QUALITÉ

MARY TEUW NIANE MISE SUR DES RÉFORMES MAJEURES POUR UN ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE QUALITÉ

(APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Mary Teuw Niane, a assuré, jeudi à Dakar, que des réformes majeures et de grands chantiers permettront, à terme, de changer « radicalement » le visage de l’enseignement supérieur et la carte universitaire.

Ces réformes et chantiers permettront l’implantation d’institutions d’enseignement supérieur de qualité dans tous les départements du pays, a dit M. Niane lors de la première réunion du comité de pilotage de l’accompagnement de l’Université du Sine Saloum El hadji Ibrahima Niass de Kaolack (USSEIN) par l’Institut agrocnomique, vétérinaire et forestier de Franec-Avignon (IAVFF).

« Il s’agit de corriger les déséquilibres pour plus d’équité dans l’accès à un enseignement supérieur de qualité », a dit le ministre en présence de l’ambassadeur de la République française au Sénégal, Jean Félix Paganon.

Réagissant sur le mouvement d’humeur observé par le syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES), le ministre a précisé que l’Etat est en train de travailler pour que « les enseignants aient un statut qui corresponde à la mission de l’enseignant du supérieur qui est un chercheur, au service de sa société ».

« L’enseignant du supérieur est celui qui est ouvert aux innovations, qui est en relation avec le monde socio-économique, qui accompagne les étudiants pour faciliter leur insertion dans le monde professionnel », a relevé le professeur Mary Teuw Niane.

D’autre part, il a indiqué que le projet de loi modifiant la loi 8159, portant statut des enseignants du Supérieur, est présenté à l’assemblée nationale. « Demain, à 15 heures, je serai en plénière à l’Assemblée nationale pour l’adoption de cette loi, plus connue sur le nom de réformes des titres », a annoncé Mary Teuw Niane.

C’est une loi, a-t-il poursuivi, stratégique, qui est chère au gouvernement, aux enseignants et au chef de l’Etat.

« Son adoption sera aussi un saut qualitatif important dans la transformation de nos universités et dans la réforme », a-t-il expliqué.

A cet égard, a-t-il fait observer, les « enseignants considéreront qu’un pas important sera franchi ».

À voir aussi

Mamadou Moustapha Yaffa, Alpha, journaliste auteur du nouvel ouvrage «Parabole de Bissabor» : «pourquoi j’ai pris la plume»

Né à Ziguinchor, Mamadou Moustapha YAFFA, plus connu sous le nom de Alpha, a fait …

Universités : le défi de la rentrée 2018

Editorial. L’entrée des bacheliers dans le supérieur se fera sur la base de compétences requises …