ACTUALITE

MATAR DIÈNE, DG EMITTRANS, CAURIS D’OR CAURIS DU LEADER DU FUTUR « Les Cauris d’Or sont une très belle initiative qui redonne l’espoir au peuple sénégalais »

  • Date: 23 juin 2016

Matar Diène, DG EMITTRANS, est l’invité de votre rubrique « Les jeudis de l’Économie ». Dans cet entretien, Matar Diène, qui demeure un bel exemple de réussite pour les jeunes entrepreneurs, s’est entretenu avec Rewmi Quotidien sur l’environnement des secteurs du transit, de l’immobilier, du transport mais aussi les secrets de son succès.

Vous avez reçu, lors de la précédente cérémonie de remise des Cauris d’Or, Cuvée 2016, les Cauris d’Or Cauris du leader du futur. Quelles sont vos impressions après cette consécration ?

« Il s’agit de ma première nomination et celle-ci reconnait le travail que j’ai effectué depuis une quinzaine d’années. J’en suis très heureux. Cette distinction récompense également les efforts fournis par toute l’équipe d’EMITTRANS depuis sa création et cela prouve aussi que nous apportons notre contribution au développement de notre cher Sénégal. J’associe à cette récompense toute ma famille, mes amis et collègues et tous ceux qui ont cru en moi. Et je puis vous assurer que les Cauris d’Or sont une très belle initiative qui redonne un message d’espoir au peuple sénégalais. »

Pouvez-vous revenir un peu sur votre parcours scolaire et professionnel et le secret de votre réussite.

« Après avoir obtenu mon diplôme de déclarant en douane à l’IPG, en 1999, j’ai déposé plusieurs demandes de stage dans différentes entreprises mais toutes mes demandes n’ont pas eu une suite favorable. Ayant choisi d’embrasser une profession libérale qu’est le transit, l’idée m’est venue de m’établir à mon propre compte. J’ai décidé d’aller travailler à l’aéroport et après plus de 6 années de sous-traitance, j’ai eu beaucoup de clients qui ramenaient des conteneurs au Port. C’est ainsi que je suis allé au Port en qualité de sous-traitant dans une entreprise de la place. Je remercie au passage mon DG à l’époque, qui avait confiance en moi et m’octroyait des crédits que je devais rembourser sous dix jours jusqu’à ce que j’ai eu la chance de créer ma propre structure de transit : EMITTRANS que j’ai associé avec l’Immobilier et le Transport, domaines pour lesquels j’ai aussi des capacités pour me permettre de gérer la logistique de mes conteneurs. C’est pour vous dire que la réussite est à la portée de tous mais elle nécessite de consentir des efforts. Il n’y a pas de secret. Il faut bien travailler pour réussir et il faut également persévérer face aux obstacles. Il suffit simplement d’avoir des ambitions et travailler dur pour réussir ses objectifs. »

Parlez-nous de la société EMITRANS

« EMITRANS signifie ‘’Elite Managériale de l’Immobilier du Transit et du Transport’’. C’est une société que j’ai moi-même créée après quinze ans d’expérience dans l’informel. J’ai voulu partagé mon savoir-faire et mes compétences acquises. EMITRANS est gérée, aujourd’hui, par une équipe jeune et très dynamique. Notre devise est un service de qualité qui se base sur une collaboration saine, efficace et professionnelle. »
Quels sont les services que vous offrez à vos clients ?
« Nous offrons énormément de services à nos clients.  Dans le domaine de l’immobilier, nous intervenons dans le terrassement, le lotissement, la viabilisation, la vente et la gérance de biens immobiliers. En ce qui concerne le transit et le transport, nous intervenons dans le dédouanement de marchandises au Port, à l’aéroport et au niveau des frontières. EMITRANS dispose aussi d’une logistique pour assurer le transport de conteneurs. »
Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?
« Nos principales difficultés sont liées au non-respect des engagements de certains de nos clients, malgré la facilitation que nous leur accordons. Il y a aussi la concurrence déloyale de certains transitaires. »
Comment se porte le secteur de l’immobilier au Sénégal ?
« Le Sénégal est un pays où le potentiel de construction est immense car les surfaces à bâtir sont en grand nombre et inexploitées. Sous l’impulsion de grands travaux menés par le gouvernement pour désenclaver la capitale et la volonté de ce dernier à offrir un toit pour tous, le secteur immobilier connait une forte croissance. Cependant, l’accès difficile au financement et le défaut d’enregistrement de titre foncier sont les principales causes de ralentissement de l’essor du secteur. »
Quels sont les messages que vous adresseriez aux jeunes entrepreneurs qui aspirent à la réussite comme c’est le cas avec vous ?
« La réussite est à portée de tous, mais elle exige des efforts. Il ne faut pas se laisser abattre par les premiers obstacles. Il faut éviter la dispersion et avoir des objectifs clairs. Il faut aussi avoir le culte du travail bien fait et se remettre toujours en question. Je demande, également, aux jeunes entrepreneurs de faire preuve d’humilité et de concilier l’ambition et la réussite. Il faut avoir aussi un grand cœur. C’est en aidant les autres qu’on s’enrichit. »

Entretien réalisé par

13177730_1086177294786900_4168014479745969213_n

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15