Education

Mauvaises conditions d’études : Les étudiants de l’Uvs en ont marre

  • Date: 16 juillet 2015

Les étudiants de l’Université virtuelle du sénégal en ont marre de leur situation : depuis le début de l’année, ils n’ont pas, disent-ils, fait cours. Ils annoncent une marche nationale prochainement.

Les 7 250 étudiants de l’Univer­sité virtuelle du Sénégal (Uvs) promettent de déverser leur colère dans la rue pour dénoncer les promesses non tenues des autorités. Depuis le début de l’année, disent-ils, ils ne sont jamais entrés dans les classes pour étudier. Alors que l’année universitaire est en train d’être bouclée dans plusieurs universités. «Nous allons faire une grande marche. C’est notre plan d’action. On va réunir tous les étudiants, on ira vers les chefs religieux pour les informer des raisons de notre mouvement d’humeur. Le Président Macky Sall ne peut parler de Plan Sénégal émergent (Pse)  alors que plus de 7 000 étudiants n’ont pas fait de cours durant toute l’année scolaire. Un tel acte n’est-il pas un crime de l’Etat contre la jeunes­se qui mène à un avenir sans espoir», s’est emportée Ndèye Gnagna Thiam, étudiante en Sociologie, hier au cours d’une conférence de presse au siège de Y‘ en a marre.

Ne pouvant pas donner des explications à cette situation, Absa Aïda Diallo, l’autre porte-parole du groupe, souhaite la mise en place d’un calendrier scolaire étalé entre juillet et décembre pour leur permettre de sauver l’année universitaire. «Nous voulons qu’on commence les cours, puisque  le système Lmd est de six mois. Qu’on nous donne ces six mois pour qu’on fasse notre licence 1 comme tous les autres étudiants dans les universités classiques qui sont en train de faire leur examen pour  terminer leur licence 1», propose le porte-parole des étudiants.
Par ailleurs, les étudiants souhaitent l’augmentation du nombre de boursiers. «Sur les 8 000 étudiants, il n’y a que 800 étudiants qui bénéficient d’une bourse», regrettent-ils.

Le mouvement Y‘ en a marre, qui a reçu hier les étudiants, regrette l’attitude du gouvernement qui reste «insensible au sort des étudiants de l’Uvs». Fou malade est confus : «Alors qu’il n’y a plus citoyen et plus responsable que le message que les  étudiants déclinent disant qu’ils  veulent étudier.» Le rappeur ajoute : «Ils ont tendu la main à l’Etat, c’est à l’Etat de réagir de manière très rapide et très efficace. Ne négligez pas ce nombre-là. Ces 8 000 étudiants sont une bombe. Il ne faut pas les énerver ; ils ont épuisé toutes les voies de recours pour ne pas être violents. C’est un abandon. Il faut cesser d’utiliser ces jeunes comme des cobayes. Et Y’en a marre ira à la rencontre du chef de l’Etat pour plaider la cause de ces étudiants.» En conclusion, il ironise : «L’Uvs est devenue l’université des vacances supplémentaires.»

Sud Quotidien

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15