SOCIETE

MAYACINE DIALLO, ANCIEN ÉLÉMENT DE LA SÉCURITÉ PRÉSIDENTIELLE « La recrudescence des agressions à Dakar est due au manque d’emploi »

  • Date: 23 juin 2016

Les agressions qui se soldent par des meurtres ou des blessures sont en train de devenir monnaie courante dans notre société. Pour expliquer ce phénomène, Mayacine Diallo, ancien élément de la sécurité rapprochée du Président Wade a déclaré que « la recrudescence des agressions est due au manque d’emploi ».

Les agressions à Dakar et sa banlieue inquiètent les concitoyens. En effet, ces actes « sauvages » continuent de faire des victimes. Sur ce, Mayacine Diallo, ancien élément de la sécurité rapprochée sous Wade et Pr des arts martiaux a donné son avis sur ce  phénomène. Selon lui, c’est parce que les Sénégalais sont fatigués qu’il ne se passe pas un jour sans entendre parler des agressions. « À mon avis, tout est bloqué au Sénégal. Rien ne marche et l’État forme, chaque année, des militaires pour ensuite les laisser à eux-mêmes. Il faut collaborer avec les agences privées de sécurité qui sont sur place et reconnues par l’État », soutient-il. Avant d’ajouter : « Pour régler le problème de la paix et de la sécurité, l’État doit signer des conventions avec ces sociétés privées pour une meilleure prise en charge des éléments qui sont libérés après la formation. À partir de ce moment, cette personne sentira qu’elle est associée et qu’elle n’est pas laissée en rade. L’agression est lié donc au chômage ».

Pour Mayacine Diallo, on voit dans les familles des gens qui ne travaillent plus et ces derniers, qui ne mangent pas à leur faim, sont fatigués de voir à leurs côtés des gens qui vivent dans l’eldorado. « Les anciens militaires qui ont été formés ne peuvent pas vivre dans la souffrance alors qu’à leurs côtés il y a des gens qui vivent aisément. Il faut qu’ils agressent parce qu’il leur reste que cela. Ils n’ont pas peur de la prison et ils connaissent le maniement des armes. Toutes ces agressions sont dues au manque d’emploi notoire dans ce pays », a-t-il déclaré. Tout de même, il reconnait que l’État est en train de créer des emplois mais, il n’est pas d’accord sur la façon dont ces emplois sont créés.

Selon lui, l’État doit faciliter aux Pme/Pmi la création des emplois. « Le secteur privé ne peut créer des emplois au Sénégal à cause de l’impôt, la patente, etc. L’État devait réunir les techniciens de banque pour permettre aux Pme/Pmi d’accéder aux crédits pour créer des emploi », suggère-t-il. Patron de la société “Ninki Pro Sécurité”, Mayacine Diallo a soutenu qu’il intervient dans plusieurs missions sécuritaires notamment la filature, la recherche, le gardiennage, etc. Aujourd’hui, il emploie plus de 740 personnes et ce, au bout de 2 ans d’existence seulement.

Sur la question du terrorisme, il déclare qu’il n’y a pas une menace particulière pour le Sénégal mais, la menace générale est là. « Le Sénégal n’est pas la cible des terroristes encore moins du grand banditisme. Toutefois, ce problème ne peut pas se régler du jour au lendemain. Il faut que les grandes puissances se lèvent comme un seul homme pour régler cette question. À mon avis, le terrorisme va investir le monde parce que c’est un phénomène social qui est devenu une affaire politique », soutient-il. Pour terminer, il estime que si le problème de la Palestine est réglé, le phénomène du terrorisme peut diminuer.

Cheikh Moussa SARR

1 Comments

  1. Mayacine daal, waxoofi dara, tous, …. Dans tous les pays du monde, les Etats forment de futurs chômeurs….
    parlt-ton pour autant de recrudescence des agressions pour cela?
    Fii kay, bcp de ces gens aiment la facilité et ne font pas une vraie formation pour un vrai métier (ce qui, du reste, ne garantit pas non plus, automatiquement, un emploi)
    May leen ñu jàmm… où voit-on un pays bloqué? A part cette faune politique qui n’existe que par les médias dont la pauvreté des programmes et palliée par l’inflation (l’indigestion) de tribunes politiques inutiles car tous cherchent à se faire caser à moindre frais.
    Priez pour Nous tous au lieu de peindre les choses en incolore…
    Wa salaam

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15