Accueil / ACTUALITES / Mbagnick Diop, initiateur des ALA: « Ma fiertè c’est d’avoir réuni 36 nationalités différentes africaines »

Mbagnick Diop, initiateur des ALA: « Ma fiertè c’est d’avoir réuni 36 nationalités différentes africaines »

REWMI.COM-Après le succès fulgurant des African Leadership Awards (ALA) qui s’est tenu à Paris le 4 novembre dernier, Mbagnick Diop, Président du groupe Promo Consulting par ailleurs président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds), initiateur de cet événement à caractère international est revenu largement sur le bilan de cette soirée élitiste qui a regroupé l’intelligentsia africaine. Il était l’invité de l’émission « Grand Oral » de la 97.5 ce samedi. Rewmi.com vous propose un extrait de l’interview dont vous aurez l’intégralité dans le journal Rewmi quotidien à paraitre lundi.

Bilan des African Leadership Awards (ALA)

« Je pense que cela a dépassé nos espérances. Le monde entier a suivi. On a eu des retombées. Une centaine de millions de télespéctateurs à travers le monde ont regardè cette cèrèmonie. Nous avons reçu beaucoup de messages de féliicitations. Nous avons reçu des sollicitations pour organiser d’autres événements dans d’autres pays africains ou à l’international. Je pense qu’on a montré l’expertise africaine, singulièrement sénégalaise. Aujourd’hui j’en suis fière et fière d’avoir initié et conceptualisé ce concepte qui a rèussi a réunir l’ensemble des décideurs africains, l’intelligentsia, les politiques, les leaders d’opinion, ce que l’Afrique compte de fils dignes et de leaders ètaient présents à cet cérémonie. »

Satisfecit pour la bonne organisation

« Chapeau à l’èquipe de Promo Consulting à l’équipe du Meds qui m’ont aidé, qui m’ont accompagné pour organiser et surtout réussir ce challenge pas facile du tout de déplacer l’Afrique au coeur de l’Europe. Nous l’avons fait je pense que nous l’avons bien fait et aujourd’hui nous récoltons les fruits de ce succés. »

Pourquoi Paris pour primer des africains ?

« Paris c’est la capitale du monde. Je l’ai dit à plusieures reprises avant les Awards.  J’étais invité à Washington dans une télévision je l’ai dit à Paris, je l’ai dit partout dans mes interviews. Tout simplement parce que Paris est central.

La suggestion de Youssou Ndour

C’ est la première édition et vous avez entendu mon ami Youssou Ndour en directe dire qu’il faut laisser ce concept à Paris au moins 3 ou 4 ans pour le consolider avant de le déplacer. La majeure partie de l’intelligentsia africaine se trouve à Paris et il est plus facile de quitter Washington de venir à Paris que de quitter Washington pour venir à Bamako ou à Dakar, de même de quitter Dubai ou la Chine etc… Donc on a pensé logiquement et objectivement l’organiser à Paris la capitale du monde, et heureusement on l’a organisé à Paris ce qui a permis à tous les acteurs et tous les leaders de converger vers Paris et de se retrouver dans une soirée festive mais dans une soirée élitiste, dans une soirèe d’excellence et de performance et c’est important. »

Pari risqué en terme d’investissement ?

« Le cout est èlevé mais vous savez, l’organisation, l’événementiel, la communication, le marketing, c’est une méthodologie de travail et d’organisation. Aujourd’hui si nous ne sommes pas les leaders, nous faisons partie des leaders de l’événementiel en Afrique. Nous avons une certaine experience ce n’est pas la premiere fois que nous organisons à l’international. Depuis 2004 nous avons fait les grandes capitales. Nous avons organisé à New york, à Milan à Barcelone à Bonn à Gèneve à Washington  à Montreal etc.. donc nous avons aujourd’hui une experience sûre de l’international. »

Crédibilité nécessaire

La crédibilité joue beaucoup. Nous avons eu la chance d’être accompagnés par de grosses boites, des partenaires, des sponsors mais aussi par l’Etat du Sènègal. Nous vendons aussi le Sénégal. C’est un fils de l’Afrique un fils du Sénégal qui a eu cette idèe, qui l’a organisè. Ma fiertè c’est d’avoir réuni 36 nationalités différentes africaines. Dix (10) Awards ont été decernès à 9 nationalitès différentes dont une afro americaine qui ont reçu un prix. Ça c’est l’Afrique dans sa grande diversité et notre objectif c’était ça.  Ce n’est pas une affaire sénegalo sénégalaise c’était les 54 pays d’Afrique.  On a reussi à amener 36 pays d’Afrique à cette soirée et c’est une bonne moyenne. »

Rewmi.com

 

À voir aussi

Une grève des aiguilleurs paralyse le trafic à l’Aibd

Le trafic est perturbé depuis jeudi soir à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass …

Le « Gouvernement du Sénégal » finance l’entrée en politique du frère du Président Sall

REWMI.COM- Ady Sall, l’autre petit frère du Président Macky Sall va soutenir activement son Grand …