Accueil / Uncategorized / Mbaye Diouf Dia appelle la Fédération à faire usage de ses règlements généraux pour un retour à la normale

Mbaye Diouf Dia appelle la Fédération à faire usage de ses règlements généraux pour un retour à la normale

Le porte-parole du Cadre de concertation des présidents de clubs (CCPC), Mbaye Diouf Dia, a appelé la Fédération à user de l’article 2 de ses règlements généraux pour  »un retour à la normale » dans le football sénégalais.
Les clubs membres du CCPC ont boycotté la 8-ème journée du championnat national de première division.

‘’Cette situation ne fait l’intérêt d’aucune partie et pour l’intérêt supérieur du football sénégalais, les fédéraux peuvent trouver dans leurs textes une solution pour décanter la solution », a-t-il dit à l’APS citant la section 1 ‘’Généralités » de l’article 2.

Le chapitre 1 de cette section parle de l’instance fédérale et stipule que ‘’la Fédération a le droit le plus étendu de juridiction non seulement sur les joueurs, mais encore sur tous les licenciés, sur les clubs et sur leurs membres ».

Mbaye Diouf Dia reconnaît que ‘’les présents règlements sont applicables à toute personne physique ou morale membre de la Fédération et à tous auxiliaires relevant de cette même Fédération ». Mais il précise que ‘’le Comité directeur peut prendre toute mesure que dicterait l’intérêt supérieur du football. Il rend compte de ses décisions à la plus proche Assemblée générale ».

‘’S’il y a une volonté d’aller de l’avant, on doit saisir cette chance », a estimé M. Dia avant de se dire ‘’convaincu » qu’en acceptant de reporter la 9-ème journée après l’intervention du ministère de Sports, ‘’les fédéraux prendront la balle au bond pour l’intérêt supérieur du football national ».

‘’Tout le monde savait que la solution ne peut venir ni de la Commission de discipline encore moins d’un éventuel recours », a-t-il dit assurant que le CCPC a mis ‘’en condition » ses équipes dans l’optique de jouer le week-end prochain.

‘’Nous serons en réunion demain (jeudi) et nous n’attendons qu’un signe des fédéraux pour suspendre notre mot d’ordre et reprendre la compétition », a-t-il ajouté.

A la question de savoir si la prise de cette décision ne va pas fragiliser l’instance dirigeante du football sénégalais, il a répondu ‘’non ». ‘’Je pense que non. N’oublions pas que la Fédération travaille en notre nom, nous les clubs », a-t-il ajouté précisant qu’aucun des signataires de la suspension de la participation aux manifestations de l’instance dirigeante du football national ne gagne dans un affaiblissement de cette dernière.

‘’Aujourd’hui, ils ont été responsabilisés. On ne sait pas qui sera là demain », a-t-il dit rappelant que le credo des présidents de club n’a jamais été de fragiliser ‘’qui que ce soit mais de travailler dans l’intérêt de l’ensemble du football sénégalais ».

Mbaye Diouf Dia a dit que ‘’les résultats obtenus lors des différentes rencontres font l’affaire de l’ensemble du football national ».

Le boycott de la 9-ème journée équivaudrait aux clubs qui n’avaient pas joué la 8-ème journée un forfait général et une rétrogradation en division inférieure en sus de sanctions financières.

Le CCPC et la FSF sont arrivés au cours d’une rencontre dimanche dernier, à s’accorder sur tous les points sauf la reprogrammation de la 8-ème journée.

SD/ADC


À voir aussi

Stratégie Sénégal Numérique 2025: Le REJOTIC plaide pour son implication

Ismaïla Camara, Président du REJOTIC, a appelé  les pouvoirs publics à travailler avec le  réseau  …

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …