People

MBAYE DOZE Pas si baratineur

  • Date: 29 février 2016

Cheikh Ndiassé Ndiaye à l’état-civil,  il a été rebaptisé  Mbaye Dozé. Et ce,  après avoir  joué dans ‘’Tolof Tolof’’. A ce titre, il est pris comme un beau parleur, un homme qui adore la belle vie et qui aime se vanter. Mais Mbaye, le jeune comédien de ‘’Diakhaw souf’’, ne veut pas se coller ce pseudonyme. ‘’Beaucoup pensent que je suis ‘’Mbaye Dozé’’. Je boite un peu parce que j’ai été victime d’une piqûre ratée au pied gauche alors que j’avais 2 mois, mais d’aucuns disent que c’est pour frimer. C’est quand même hallucinant’’, s’étonne-t-il.

Amoureux des fringues, son enfance n’a pas été terrible mais pas si douce. Après des études abandonnées prématurément, en classe de Cm², le jeune Cheikh Ndiassé s’est adonné à la maçonnerie aux côtés de son oncle pendant 9 ans. Mais durant cet apprentissage, il ne cessait de faire des va-et-vient entre les répétitions théâtrales et les chantiers. C’est ainsi que le théâtre a pris le dessus sur son métier. Et Mbaye Dozé comme on l’appelle continue de surprendre de par son talent. Débutant à la troupe ‘’Soleil Levant junior’’ avec son défunt ami Kader Fall, il intègre plus tard ‘’Soleil Levant señor’’. A l’époque, il était loin d’imaginer un tel succès. ‘’Je tenais juste à respecter les rôles en les jouant avec beaucoup de passion, mais je ne m’attendais pas du tout à une telle reconnaissance’’, confie-t-il. Seulement, derrière sa mine joviale, son sens de l’humour, se cache une solitude qui le hante. Et pour cause : ‘’Certains suivent Mbaye Dozé plein de joie dans les pièces théâtrales. Parfois, j’ai les poches remplis d’argent, je l’avoue. Mais je ne vois pas à mes côtés les personnes à qui je devrais donner une part de cet argent’’, se désole-t-il, avant de poursuivre : ‘’Ma mère je l’ai perdue en 1995 alors que j’étais très jeune. Mon père, ma grand-mère qui a tout fait pour que je réussisse et tout récemment mon oncle qui m’a éduqué ne sont plus de ce monde. C’est peut-être Dieu qui l’a voulu ainsi. Mais il me manque une certaine chose que je ne peux pas expliquer.’’

Enquete

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15