Confidences

Mbaye Jacques Diop, conseiller technique au ministère des Sports-AU SÉNÉGAL, ON NE VA PAS SE LAISSER FAIRE

  • Date: 5 novembre 2015

Comme de nombreux Sénégalais, Mbaye Jacques Diop a été également surpris d’apprendre que Lamine Diack a été mis en examen pour une affaire de corruption. Ce conseiller technique au ministère des Sports et proche de l’ancien président de l’IAAF estime que l’homme mérite respect pour le travail abattu à la tête de l’instance mondiale d’athlétisme. Il promet de se mobiliser pour honorer Diack.

Comment avez-vous accueilli la nouvelle de la mise en examen de l’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack, pour une affaire de corruption ? 

C’est avec surprise que j’ai eu écho de cette information de iTELE. Mais vous savez, aujourd’hui, les dirigeants africains ont une certaine valeur et le Président Lamine Diack aussi incarne des valeurs, des vertus, il a une certaine éthique. Ce n’est pas à l’âge de 82 ans, au moment de quitter, qu’il sera impliqué dans ces affaires. Vous savez aujourd’hui, les Européens Blatter (président Fifa) et Platini (président Uefa) sont trempés ; maintenant, il faut que ces gens cherchent des coups dans la tête de ces Africains qui ont eu à gérer des instances mondiales. Le Président Lamine Diack a été un haut cadre dans l’administration sénégalaise, il a été un des plus éminents dirigeants du monde du sport sénégalais et même de l’athlétisme mondial. Je pense qu’il a su révolutionner la discipline au point de donner une certaine crédibilité. Parce qu’à l’époque, lorsqu’il venait, il n’y avait pas cette disposition ‘un pays une voix’. Lamine Diack a su transcender ça, il a au moins équilibré les chiffres. Je me rappelle lors du dernier congrès qui s’est tenue à Beijing (19 au 20 août 2015), où j’étais présent, le président (Sébastien Coe) avait dit que Lamine Diack avait laissé un héritage dans la mesure où les finances étaient saines. Aujourd’hui, quand quelqu’un vous laisse quand même pratiquement des millions de dollars dans vos comptes, cela veut dire que sa gestion a été transparente, ferme et équilibrée. Aujourd’hui, on ne peut pas venir du jour au lendemain pour essayer d’entacher tout ce qu’il a fait et au regard de ce qu’il représente pour le monde noir et le monde sportif. En tout cas nous, Sénégalais et Africains, n’allons accepter que les Européens pensent être des donneurs de leçons. Ils sont les premiers corrompus.

Pourtant, on dit que c’est un homme qui véhicule des valeurs…

C’est une énorme surprise donc d’apprendre sa mise en examen ! Parce que quelqu’un qui nous a toujours enseigné des valeurs, des vertus, qui nous a toujours demandé de les véhiculer, qui nous a demandé de les avoir… Moi, je connais très bien Lamine Diack, c’est un père pour moi, une référence pour moi. C’est donc quelqu’un qui mérite respect. On ne peut se lever du jour au lendemain et s’attaquer à lui. C’est quelqu’un qui a tout donné dans sa vie. Allez dans les comptes du président Lamine Diack, vous n’y trouverez pas un million F Cfa. C’est quelqu’un qui a l’habitude de partager. Sa générosité vous donne parfois des frissons. Parce qu’il donne à telle enseigne que vous avez parfois même peur. Il a tout donné dans sa vie, il ne s’est même pas occupé de sa famille alors qu’il aurait pu faire le contraire. Mais il a laissé sa famille, au service du sport, de la Nation. Donc on ne peut pas se lever un bon jour pour dire qu’il est inculpé ou mis en examen pour une affaire de corruption. Je pense que quelqu’un qui, en 1969, payait le salaire de quatre ministres, ne peut pas être incriminé pour une affaire de sous. Allez en Jamaïque et en Amérique, on vous dit : ‘On n’a jamais eu quelqu’un comme lui.’

Vous connaissez aussi son modèle de management… 

Lamine Diack est un homme qui a toujours travaillé dans la plus grande transparence. Quand vous fautez, il vous appelle pour vous remettre à l’ordre. Mais pourquoi on ne va pas chercher dans la gestion du défunt président (Primo Nebiolo) et l’ancien président du CIO (Jacques Rogge) et autres ? C’est parce que tout simplement on a épinglé Platini et Blatter, et Beckenbauer sera entendu très prochainement. On dit : ‘Oui, ce sont toujours les Blancs ; ce sont des donneurs de leçons qui ne sont pas imbus de valeurs et de vertus.’ Au Sénégal, on ne va pas se laisser faire. On va occuper l’espace médiatique, on va envoyer des contributions partout et travailler sur les réseaux sociaux pour montrer que le président Lamine Diack est un homme de valeurs, qui incarne des vertus, qui, à la limite, est une référence dans le monde du sport. Qu’on le veuille ou pas !

Enquête
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15