Mbaye Pekh : «Ce qui s’est passé entre Khadim Samb et moi»

Abdoulaye Mbaye Pekh revient sur son “altercation” avec Khadim Samb, lors de la présentation des condoléances du président de la République à Darou Mouhty.

«C’est moi qui ai annoncé son arrivée (du Président). Etant donné qu’il est venu avec une forte délégation, j’ai eu le tact de passer le micro à son griot, Farba Ngom, pour qu’il puisse faire la présentation des membres de la délégation. Après cela, Farba Ngom m’a appelé pour me remettre le micro. Et c’est là que Khadim Samb surgit de nulle part pour récupérer le micro et le garder.
Et je l’ai confisqué de ses mains pour lui préciser que ce fief est mien en termes de maître de cérémonie, parce que c’est un démembrement de Touba. Chez les mourides, c’est moi qui distribue la parole aux griots. De la même manière que j’ai donné le micro à El Hadj Mansour Mbaye, à Baye Samb, le griot de la famille de Darou Mouhty et à Farba Ngom, s’il (Khadim Samb) était resté calme je lui aurais donné le micro», explique le griot dans les colonnes de “La Tribune”.
«Maintenant quand Khadim Samb dit dans la presse que le président a refusé que je lui serve d’intermédiaire quand il parlait, c’est faux ! J’ai fait cela pour le président Sall partout à travers le monde.
En tant que professionnel, après avoir constaté que le micro du président de la République portait bien sa parole, après trois ou quatre propos retransmis, je me suis tu pour le laisser parler. Au finsih, j’ai fait mes commentaires pour appuyer et corroborer son propos. D’ailleurs, c’est ce que Baye Samb a fait, lorsque Serigne Bass Abdou Khadr parlait et que son micro portait bien sa voix», renseigne le communicateur traditionnel.
Mbaye Pekh souligne qu’il ne se passe rien entre Khadim Samb et lui. «Il n’y a rien que la paix. Il n’y a aucun problème entre nous. Mais nul d’entre nous ne doit manquer de respect à l’autre, surtout devant des personnalités. Je connais la hauteur de la personnalité pour toujours la lui témoigner, mais quand il veut procéder par un forcing, je ne l’accepte pas».

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15