29 juillet, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Mbour : Le chef de la Brigade de recherches, séquestre et viole une dame
Mbour : Le chef de la Brigade de recherches, séquestre et viole une dame

Mbour : Le chef de la Brigade de recherches, séquestre et viole une dame

Un scandale secoue la Brigade de gendarmerie de Mbour. Il s’agit d’une affaire de mœurs qui a eu lieu depuis le mois de juillet dernier, mais qui a été étouffée jusqu’à maintenant.
Chef de la Brigade de Recherches de la gendarmerie de Mbour, Ousseynou Guèye, alias « Baye Fall », a été déféré au parquet de Thiès, depuis avant-hier, pour une affaire de viol. Des faits qui ont eu lieu au mois de juillet dernier et qui ont été volontairement étouffés depuis lors. En effet, ce n’est qu’en début de semaine que le procureur de la République qui avait reçu la plainte de la dame F. Diakhaté a réactivé le dossier.

Pour comprendre les faits qui ont valu au chef de la Brigade de recherches de Mbour, d’être placé sous mandat de dépôt, il faut remonter à la nuit du 23 au 24 juillet dernier. Il ressort, en effet, de la version de la dame F. Diakhaté, qui est divorcée, que la veille des faits, elle avait perdu sa pochette contenant sa carte de commerçante, ainsi que son passeport. C’est ainsi qu’elle s’en était ouverte à sa mère, qui lui a conseillé d’aller voir « Baye Fall », le chef de la Brigade de recherches de la gendarmerie de Mbour. Un homme portant des dreadlocks et certainement pour passer inaperçu et mieux traquer les malfrats.

Habitant le même quartier que le pandore, la jeune dame s’était directement rendue chez lui. Seulement dès qu’elle a franchi le seuil de la porte, « Baye Fall » – dont les intentions étaient inavouées – l’a, selon elle, fermée à double tour. Il a alors séquestré la jeune dame pendant trois tours d’horloge, avant de la violenter. Et comme si cela ne suffisait pas, il a abusé d’elle.

Ayant finalement relâché sa proie, après avoir assouvi sa libido, « Baye Fall » a continué tout naturellement à vaquer à ses occupations. Seulement, il ignorait que dès le lendemain, la jeune dame qui a avisé sa famille de sa mésaventure est allée se faire consulter chez un gynécologue qui lui a remis un certificat médical en bonne et due forme. Munie de ce document, elle est allée directement porter plainte au niveau du parquet, pour éviter que l’affaire reste sans suite. Le parquet a ensuite demandé l’ouverture d’une enquête par la gendarmerie de Mbour. Mais, comme il fallait s’y attendre, l’affaire a traîné depuis lors. Il a fallu que le procureur de la République intervienne à nouveau pour que le mis en cause soit finalement interpellé. Placé en garde-à-vue, puis déféré au parquet de Thiès, Ousseynou Guèye, alias « Baye Fall », a finalement été placé sous mandat de dépôt hier pour le délit de viol.

Le Populaire