Me Bamba Cissé sur l’affaire Tombong Oualy :  » on s’est embourbé comme pour faire plaisir à un certain nombre de personnes »

A 24 heures de la visite du président de la République, l’affaire Bassirou Faye refait surface. Ce dernier a succombé  à ses blessures après avoir reçu une balle. Tombon Oualy, élève à l’Ecole de police avait été inculpé et placé sous mandat de dépôt à la suite de l’enquête ouverte par la Division des investigations criminelles (Dic). En effet, le procureur  de République vient de transmettre au Doyen des juges son réquisitoire définitif. Information certifiée par son avocat Me Bamba  Cissé, joint par nos confères de la radio rewmi fm. Selon nos informations, le ministère public a demandé à ce que Tombon Oualy,  premier policier arrêté dans le cadre de cette  affaire soit poursuivi pour meurtre devant les chambres criminelles. Selon Me Bamba Cissé, le contexte et le moment ne s’y prêtent pas. Il faut simplement retenir que c’est un réquisitoire. « Aujourd’hui, on est dans un sillage dans le quel, on s’est embourbé  comme pour faire plaisir à un certain nombre de personnes. La justice  doit être au delà des contingents. Ce n’est pas parce que le président de la République  devrait aller voir les étudiants, que l’on donne de telles informations. Le  moment et  le contexte sont mal choisi pour donner ce genre d’information simplement visant à rassurer les étudiants.

Dénonçant la manière adoptée, l’avocat poursuit : « c’est ce qui est regrettable. Et dans ce dossier, le parquet était  dans une ligne de renvoyer Tombong Oualy aux assises. En son temps, nous avions dénoncé cette erreur judiciaire  qui était en marche, et aujourd’hui, cette erreur judiciaire se confirme d’avantage. Le tout dans un contexte inadéquat  avec  la communication du procureur de République, qui est une communication très gênante », regrette t – il au bout du fil. Aujourd’hui, poursuit- il, je pense qu’il serait important de rétablir un peu un certain nombre d’équilibre,  qu’il ne s’agit que d’une demande, mais le contexte ne s’y prête pas. Dans ce dossier, l’enquête avait été orientée. Je ne peux pas dévoiler le fond du procédure et manifestement, le  juge d’instruction devra prendre une ordonnance pour départager toutes les parties en cours.

REWMI.COM/FBF

Voir aussi

Le Nigéria envoie 200 hommes et des avions au Sénégal

L’armée de l’air nigériane a annoncé mercredi avoir envoyé 200 hommes et des avions au …