Me Jacqueline Moudeïna
Me Jacqueline Moudeïna

Me Jacqueline Moudeïna, Présidente du collectif des avocats des victimes du régime de Hissein Habré : « Si Habré décide à nouveau de choisir le théâtre, une telle attitude ne l’honorera pas »

Le procès de l’ancien Président tchadien a repris, ce matin, après une suspension de 45 jours. Avant l’ouverture de l’audience, Me Jacqueline Moudeïna, Présidente du collectif des avocats des victimes du régime de Hissein Habré a fait face à la presse. Elle a indiqué qu’ils sont confiants. Selon la robe noire, les 45 jours d’attente on été longs pour les victimes d’Hissein Habré. Mais, cette attente était nécessaire et justifiée. Par ailleurs, l’avocate a rappelé que l’attitude de Habré qui a contraint la cour à désigner des avocats commis d’office, comme la règle dans un procès pénal et comme l’exige aussi les règles de procédures pénales du Sénégal, car tout accusé a droit à un avocat qu’il le veuille ou non. A l’en croire, la reprise du procès est le moment que les victimes attendaient avec impatience. « Si Habré décide à nouveau de choisir le théâtre, une telle attitude ne l’honorera pas. Nous verrons bien. Mais cela n’arrêtera pas la justice. Pourquoi aurait-il besoin de crier ? Qu’il se défende. C’est ainsi que fonctionne la justice. Les débats peuvent commencer. Pour les victimes nous espérons de tout cœur qu’ils se déroulent dans la dignité », a déclaré Me Jacqueline Moudeïna, Présidente du collectif des avocats des victimes du régime de Hissein Habré.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …