ME MASSOKHNA KANE SUR L’AFFAIRE OUSMANE SONKO “ La sanction n’était pas à la mesure de la faute ”

Avocat à la Cour et par ailleurs président de l’association “ Sos consommateurs”, Me Massokhna Kane a été, samedi dernier, l’invité du “Grand Oral”. Sur les ondes de Rewmi FM, Me Kane s’est prononcé sur l’actualité nationale, notamment sur l’affaire Ousmane Sonko, inspecteur des impôts et domaines révoqué de la Fonction publique pour “manquement à l’obligation de la discrétion professionnelle”. La robe noire pense que la sanction qui a été infligée n’est pas à la mesure de la faute.

L’affaire de l’inspecteur des impôts et domaines principal de 2e classe 2e échelon, Ousmane Sonko, révoqué par décret présidentiel sans suspension des droits à pension pour manquement à l’obligation de discrétion professionnelle, est loin de connaître son épilogue. Invité à l’émission “Grand Oral” sur la 97.5 Rewmi FM, Me Massokhna Kane, également président de l’association “Sos consommateurs”, a donné son avis sur la question. Selon la robe noire, cette affaire est bien malheureuse et est arrivée à un stade où il faut que les gens se calment.  “Il faut qu’on parle moins de cette affaire. J’ai eu la chance de recevoir Ousmane Sonko vendredi dernier. On a discuté pendant une heure et je lui ai prodigué des conseils. C’est est un jeune patriote, très fougueux, qui a hérité de la fougue de son père. Cependant, c’est un garçon qui est très bien”, a déclaré Me Massokhna Kane. Avant de poursuivre : “ vous savez, une personne a des qualités et des défauts. Il y a eu ce problème-là, peut-être qu’il a péché quelque part dans sa façon de faire. C’est ce que je lui ai dit parce que dans la forme, je n’étais pas d’accord avec lui. Cependant, dans la vie, on peut défendre ses opinions, on peut critiquer, on peut tout dire, mais il y a une façon de dire des choses, qui ne blesse pas”.

“Je pense que les autorités reviendront à la raison”

S’exprimant toujours sur les ondes de Rewmi FM, le président de “ Sos consommateurs” dira que c’est cette façon que nous devons apprendre durant toute notre vie. Tout de même, Me Kane a reconnu qu’il y a eu des écarts dans la manière de faire de Ousmane Sonko mais, estime-t-il : “ ce n’est pas pour cette raison qu’on devait le sanctionner de cette façon. La sanction n’était pas à la mesure de la faute. C’est des fautes qui ont été commises, mais elles ne méritent pas des sanctions de ce niveau”. Il faut dire que l’invité du “Grand Oral” pense que les esprits vont se calmer et que beaucoup de personnes sont capables d’intervenir dans cette affaire pour que les sanctions soient rapportées. Car, il renseigne que la sanction a été démesurée et pense aussi que les autorités reviendront à la raison. Par ailleurs, Me Massokhna Kane a profité de son temps d’antenne pour rappeler que les fonctionnaires sont soumis au devoir de réserve. “Il y a des professions qui sont réglementées, comme le métier des inspecteurs des impôts et domaines, qui sont astreintes à une réserve beaucoup plus profonde encore que le statut du fonctionnaire ordinaire. Lorsqu’on travaille dans l’administration fiscale, l’obligation de réserve est renforcée”, a-t-il rappelé.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ETAT D’URGENCE, BATEAU NIGERIAN VERS LA GAMBIE La guerre est imminente

A 48 heures de la fin de son mandat, le Président Yahya Jammeh qui a …