ME MBAYE JACQUES DIOP, OULIMATA BA, VEUVE DE DIA MAMADOU, CHEIKH OUSMANE DIAGNE, NDIOUGA DIENG Triste fin de semestre pour le Sénégal

L’année 2016 tend vers une triste fin pour le Sénégal. Au-delà des accidents et des actes meurtriers qui ont ému les citoyens, de célèbres personnalités ont disparu, endeuillant la Nation pour ce qu’ils furent et ce qu’ils firent.

 Le 11 septembre, Me Mbaye Jacques Diop, un mastodonte du jeu politique dont le nom est inextricable à la ville de Rufisque et aux jeunes porteurs de pancartes qui réclamaient au Général De Gaule l’Indépendance immédiate, disparaissait dès suite d’une longue maladie. La classe politique est alors endeuillée. Le défunt fut de tous les combats politiques. Ancien Président du CRAES, il fut un homme politique qui ne fléchissait pas et de rompait jamais devant l’adversité. A la levée du corps qui a vu la présence de toute la classe politique unie devant le cercueil de l’Ancien Maire de Rufisque qu’il fut, le Président Macky Sall lui rendit un vibrant hommage.

Six jours après, le  17 Septembre,Oulimata Ba, la célèbre veuve du Président Mamadou Dia, qui fut un haut-cadre de l’UNESCO et qui fut avant une amazone de l’Ecole sénégalaise naissante, dont la pédagogie a façonné de nombreux enfants devenus des personnalités publiques, s’éteignait. Ce fut un moment d’affliction qui a vu le défilé de personnalités politiques, civiles, sportives et culturelles à sa maison mortuaire, sise à la Zone B. Mère de la pionnière de la Magistrature Dior Sow Fall, du célèbre journaliste Ibou Fall et Grand-mère de la Journaliste Toutane Diack, Oulimata Ba fut un grenier de principe, d’humanisme, d’amour, de sagesse et de paix. A son extinction , à l’âge de 91 ans, Marième Faye Sall, Penda Mbaye, Abdoul Mbaye, Andrésia Vaz Mbodji, Malick Sy Souris, Aminata Touré, l’ancien Ministre Safiètou Ndiaye Diop, entre autres, saluèrent en elle « une femme étonnamment généreuse ».

Et alors que le Sénégal n’a pas fini de la pleurer, le religieux Cheikh OusmaneDiagne, Président du Conseil Supérieur de la Khadriya, s’éteint. Père de la Magistrate Dior Diagne et Opérateur économique qui eut avec Léopold SédarSenghor des relations intimes, il fut un acteur, puis un témoin fécond de l’histoire du Sénégal après 1960. Il fut surtout proche de Cheikh Sidatyibn Cheikh Talibouya, de Serigne Abdoul Ahad Mbacké et de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh avec qui il entrenait des relations étroites. Très à l’aise dans toutes les familles religieuses, constructeur de Mosquées, Cheikh Ousmane Diagne fut un homme simplement ouvert et généreux.

Le Sénégal et surtout la Communauté Khadriya n’ont pas de s’émouvoir de sa disparition et se réveillent le jeudi 10 octobre pour apprendre le décès du Maestro Ndiouga Dieng, chanteur à la voix mélodieuse qui fut un fertile prestidigitateur des mots et de la parole. Ancien membre du mythique Baobab Orchestra, il aeu, aux côtés de Abdoulaye Mboup, Médoune Diallo, entre autres, à bercer le Sénégal de son timbre vocal florissant qui faisait toujours partager entre l’émotion et l’allégresse. Fils de feue Ndèye Ngom Bambilor, Ndiouga Dieng fut aussi très proche de l’ancien Maire de Dakar, Mamadou Diop. Ses chansons sont immortelles. Parmi celles-ci, figure la célèbre « bul ma miin ba fatté ma »(Ne te familiarise pas avec moi jusqu’à m’oublier), et celle dédiée à feue Marième Dieng Salla, épouse de feu le Milliardaire Ndiouga Dieng, femme d’une beauté féérique qui mourut accidentellement à l’âge de 33 ans.

Les mois de septembre et d’octobre de cette année 2016 sont ainsi des périodes d’affliction pour Sénégal, surtout que des célébrités dont nul n’attendait l’extinction de l’âme sont parties sur la pointe des pieds.

Pape ndiaye

Voir aussi

8EME ANNIVERSAIRE DU QUOTIDIEN REWMI Yaxam Mbaye entre sincérité et sobriété

Venu présider la célébration du 8ème anniversaire du Quotidien Rewmi et recevoir le trophée de …