POLITIQUE

ME SEYDOU DIAGNE SUR LE SEJOUR DE KARIM AU QATAR « C’est un exil forcé … »

  • Date: 17 novembre 2016

La polémique enfle toujours sur le débat sur la libération de Karim. Alors que le ministre porte-parole du Gouvernement, Seydou Guèye, affirme que Karim Wade jouit de la liberté d’aller et de venir, Seydou Diagne, avocat de Karim, affirme prend son contrepied précisant qu’il y a bien eu des exigences du régime en échange de la libération de son client.

Invité  de Rfi, Me Seydou Diagne a soutenu, contrairement au porte-parole du Gouvernement, que Wade fils  a été forcé à l’exil au Qatar. Pis, ajoute Me Diagne, Karim Wade n’a pas le droit de s’exprimer et encore moins de revenir au pays avant un délai bien déterminé. «C’est un exil forcé qui doit prendre quelques mois. Nous sommes dans ce délai, mais nous pensons que ce sera terminé lorsqu’on estimera que le nombre de mois qui lui est astreint a été atteint », a déclaré l’avocat à RFI. Toutefois, Me Diagne s’est refusé de donner des détails sur le nombre exacte de mois que va durer « l’exil forcé » de son client, par ailleurs candidat déclaré du PDS à la présidentielle de 2019. Dans l’établishement libéral, l’on annonce avec insistance le retour de Wade fils et Wade père pour le Magal. Un programme d’activités politiques serait même ficelé en coulisse pour les accueillir en grande pompe.

‘’C’est Karim qui choisira la date de ce retour’’

D’ailleurs en visite à Touba, Me  Madické Niang à la tête de la délégation du Pds, a annoncé le retour imminent de Wade fils. ‘’Karim Wade sera bientôt de retour à Dakar et il appartient  de choisir la date de ce retour  », dira laconiquement Madické Niang face aux questions persistantes des journalistes. Il a par ailleurs remercié le Khalife Général des Mourides pour le rôle qu’il a joué dans la libération de Wade-fils.   » Je ne connais pas au Sénégal quelqu’un qui a plus œuvré que vous et le Khalife pour faire libérer Karim. C’est pourquoi le Président Abdoulaye Wade tient à vous exprimer toute sa gratitude. Il sait tout ce que vous faites pour lui et sa famille  », dira-t-il. A rappeler que Jeune Afrique a confirmé les soupçons de deal qui ont pesé sur la libération de Karim Wade, avec la confection d’un passeport diplomatique en prison, à l’ex-pensionnaire de Rebeuss. La prise de photo, d’empreintes digitales, tout a été fait sur place, selon JA. Qui rappelle que cette libération a été négociée depuis 2015 par l’Emir du Qatar.

M BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15