Me Sidiki Kaba, garde des sceaux, Ministre de la justice

ME SIDIKI KABA, MINISTRE DE LA JUSTICE  “Un pays ne peut pas, à lui seul, faire face à ce phénomène”

“L’organisation de ce symposium vient à point nommé. Il vient à un moment où nous engageons une réflexion stratégique sur la cybercriminalité, la cybersécurité. Une menace qu’il faudrait circonscrire et le Président Sall a beau dire qu’il faudrait dans le cadre du Pse nous mettre dans les conditions d’une économie globalisée mais dont nous devons tirer les meilleures opportunités en assurant à nos entreprises, aux acteurs qui y sont la meilleure protection dans leurs activités. Je dois pouvoir vous dire que ce symposium va être l’occasion d’une réflexion approfondie. Et comme vous avez une vision holistique du développement, vous serez amené à voir les différentes formes d’action qu’il faudrait prendre pour mieux conjurer cette forme de criminalité nouvelle. Disposition législative mais disposition aussi de coopération. Un pays ne peut pas à lui seul faire face à ce phénomène. Nous sommes dans un monde globalisé, une économie interdépendante avec des acteurs qui s’investissent pour la production de la richesse mais d’autres acteurs qui se produisent essentiellement pour les activités criminelles. Des activités criminelles qui peuvent mettre en cause l’immensité des efforts technologiques pour pouvoir faire avancer l’entreprise et une autre activité criminelle celle-là pour capter les efforts de ceux qui s’investissent pour rendre notre vie meilleure. Les Etats ne doivent pas laisser cette situation en ayant les mains ligotées. Il faut prendre les initiatives et quand elles viennent du secteur privé, cela montre leur dynamisme. C’est en cela que je voudrais saluer l’effort du Président du Meds qui est à chaque moment et un peu plus en avance par rapport aux autres au regard de toutes les activités qu’il mène. On se rend compte qu’à tout moment il y’a une volonté de porter les entreprises sénégalaises vers la performance et à être à la pointe du combat”.

Rassemblés par Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

TRANSPORT- Le CDDC récuse le TER et milite pour la voie de contournement de la Gambie

Le projet du Train expresse régional (TER) du gouvernement, qui va coûter plus de 500 …