Accueil / ACTUALITES / Me Wade : «Je n’ai pas besoin d’autorisation pour acheter un avion»

Me Wade : «Je n’ai pas besoin d’autorisation pour acheter un avion»

Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, est rentré, hier, en fin d’après-midi, d’un voyage qui l’a mené en Arabie saoudite, à Abu-Dhabi, à Dubaï et en Mauritanie. À sa descente d’avion, le président Wade a été salué par le président de l’Assemblée nationale, Pape Diop, le Premier ministre, Macky Sall, le président du Conseil de la République, Mbaye Jacques Diop, et plusieurs autres membres du gouvernement. Devant la presse, le président Wade a fait l’économie de son voyage.

Source : Le Soleil
Répondant à une question sur les ennuis techniques de la « Pointe de Sangomar », le président Wade a indiqué qu’il s’agit d’un incident qui arrive à tous les avions. Le président a déploré le fait qu’un « petit incident » soit « un peu exagéré ». Il a invité les gens à « ne pas aggraver les choses ». Concernant la perspective de l’achat d’un nouvel appareil, le président a rétorqué : « Si j’ai envie d’acheter un avion demain, je le fais. Il n’y a pas de problème à ce niveau. Un pays qui se respecte, comme le Sénégal, doit avoir un avion qui ne présente aucun risque pour son président. Pour acheter un avion de commandement, je ne demanderai d’autorisation à personne. Je ne ferai qu’informer l’Assemblée nationale pour le vote d’une loi rectificative des finances ». Me Wade a ajouté qu’il pense acheter, depuis 2000, un avion. Seulement, il n’a pas « voulu le faire, optant pour « des réparations qui nous ont permis de fonctionner depuis lors ». « Cet avion a trente et un ans. Il faudra bien le changer un jour, parce qu’il est déjà amorti. Mais, je n’ai pas encore décidé de le faire. Et, il ne doit pas y avoir de débat. Il n’y a pas d’urgence. Un gouvernement a le droit de chercher les instruments de travail ».

Revenant sur les étapes de son voyage, le président a dit qu’il a effectué le petit pèlerinage (Oumra) en Arabie saoudite. Par la suite, il a eu un entretien avec le secrétaire général de l’Organisation pour la conférence islamique (Oci). Me Wade a donné des assurances sur les préparatifs du prochain sommet de l’Oci prévu les 13 et 14 mars 2008. Il a indiqué que le Sénégal sera prêt pour l’accueillir. Car, l’essentiel des hôtels en construction sera disponible pour recevoir les délégations au Sommet dans de très bonnes conditions. La deuxième étape a été Abu-Dhabi où il a eu un entretien approfondi sur la coopération bilatérale avec le président des Émirats. À cet effet, Me Wade a obtenu une promesse de contribution sur le financement de l’organisation du sommet. Par la suite, il a visité des usines de dessalement des eaux de mer. Le président Wade s’est rendu compte qu’avec ce procédé, la production d’eau ne coûte pas très cher. Ainsi, il a rappelé que cette expérience est à l’étude avec l’Espagne pour l’installation d’unités de dessalement afin de produire de moitié les besoins en eau potable de la capitale qui consomme 300 000 m3 jour. A cet effet, précise-t-il, « la grande côte pourrait aussi abriter deux usines de dessalement d’eau de mer pour ravitailler quelques villes entre Dakar et Saint-Louis ».

Les promoteurs de Dubaï intéressés par le Sénégal

À Dubaï, c’est l’étonnement et l’émerveillement qui ont habité le président Wade qui reconnaît qu’après quatre mois d’absence, on ne s’y retrouve plus. Il a révélé que ce pays a une parfaite maîtrise de la construction et abriterait 20 % des grues du monde. Me Abdoulaye Wade et sa délégation ont ensuite visité Palm Island (des îles artificielles en forme de palmier) qui est la preuve du génie extraordinaire de Dubaï dans le domaine du bâtiment. Cette île artificielle en forme de palmier géant prévoit d’abriter près de 500 appartements, 2000 villas, 25 hôtels et 200 boutiques de luxe. Aussi, cent vingt-cinq kilomètres de côte supplémentaires seront créés. Le deuxième grand projet du même genre prévoit aussi de redessiner la carte du monde sur la mer par la fabrication d’îles artificielles. Le président a invité les Sénégalais à aller voir ce qui se fait dans ce pays. Car, dit-il, « nous avons beaucoup à apprendre ». Me Wade a annoncé que les promoteurs de ces projets et tant d’autres investisseurs et hommes d’affaires de Dubaï ont décidé de venir au Sénégal. Par ailleurs, il a fait savoir que l’Émirati a émis le souhait de l’établissement d’une ligne aérienne entre Dakar et Dubaï. Cette ligne pourrait permettre aux autres pays de cette partie du monde de rallier plus facilement le Sénégal et de visiter la sous-région ouest-africaine. En somme, le président de la République a qualifié son voyage de très utile, avec des retombées pour notre économie.

Consolider les relations avec la Mauritanie

Sur le chemin du retour, le président Wade est passé par la Mauritanie pour répondre à l’invitation du président Ould Vall. Les présidents mauritaniens ont tenu à la présence de Me Wade et de sa famille à la cérémonie de prestation de serment de Sidy Ould Abdallahi. Me Wade est revenu sur les relations séculaires entre nos deux pays unis non seulement par la géographie, mais par les liens culturels, familiaux et religieux. Me Abdoulaye Wade a insisté sur la nécessité de consolider ces relations par les liens personnels entre les dirigeants. « Avec le nouveau président, nous avons décidé d’approfondir nos relations. J’ai émis le vœu que nous soyons, tous les trois, très bientôt sur le pont de Rosso pour l’inaugurer. C’est un vieux rêve des Mauritaniens et des Sénégalais qui va devenir une réalité parce que le financement est presque bouclé ». Dans ce même ordre d’idées, Me Wade a déclaré qu’il peut compter sur le nouveau président mauritanien, un ancien de l’école William Ponty de Sébikhotane, « un homme très pragmatique ». D’ailleurs, ses condisciples de Ponty étaient du voyage. Avec ce type de relations, Me Wade a soutenu qu’ils peuvent travailler dans la confiance.


À voir aussi

Election au Mali: Macky a félicité IBK

Le Président Macky Sall a appelé, hier, son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta, pour le …

Un neveu du Président Senghor arrêté aux Etats-Unis

Marco Senghor,  neveu du président Léopold Sédar Senghor a été arrêté la semaine dernière par …