Accueil / ACTUALITES / Me Wade promet de répondre vendredi, mais affirme «Tout cela, c’est de la comédie, je vais régler le compte de Macky»

Me Wade promet de répondre vendredi, mais affirme «Tout cela, c’est de la comédie, je vais régler le compte de Macky»

 L’ancien président de la République a réagi, hier, après la lourde peine que la Crei a infligée à son fils ainé, pour enrichissement illicite sur le dos des Sénégalais. Depuis le balcon de sa résidence, Me Abdoulaye Wade a jeté de grosses pierres dans le jardin de Macky Sall à qui, il promet de régler les comptes, sous peu. Il donne rendez vous à ses militants vendredi prochain à la place de l’obélisque.

Me Abdoulaye Wade, a traité, hier, de tous les noms d’oiseaux, tous les acteurs de la cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), suite à leur verdict. Le père de Karim Wade, en point de presse, depuis le bacon de sa luxueuse résidence, de déclarer : «le juge Henry Grégoire Diop est un pion de Macky Sall qui le manipule. Et tous ceux qui l’entourent ne connaissent rien du droit. Ils ont été envoyés pour faire le sale boulot de Macky Sall. Car ce dernier avait prédit la prison à Karim Wade, en 2011, en France, lors d’une tournée. Nous considérons que ce jugement est un règlement de compte politique.» En position de réplique, il promettra à ses militants de stopper l’actuel locataire du palais. «Ne vous en faites pas, c’est moi qui vais régler ses comptes. Sachez que la lutte continue. Et je vous donne rendez-vous vendredi prochain, à la place de l’Obélisque où je vais tenir une importante déclaration. Car ce qui s’est passé au tribunal, c’est de la comédie et on ne peut pas laisser en prison, un homme comme Karim Wade, qui vient d’être triomphalement investi comme candidat du Pds à la présidentielle 2017», précisera Me Wade. Pour ce meeting du vendredi qui n’a pas encore d’autorisation, le président Abdoulaye Wade compte se faire entendre à travers de graves révélations, nous informe un de ses proches. Aux militants massés devant sa résidence, après le verdict de la Crei, le pape du Sopi a demandé de rentrer chez eux pour éviter des affrontements avec les forces de l’ordre. Chose que refusaient les libéraux qui  l’ont invité à descendre dans la rue pour réclamer la libération de leur candidat à la prochaine présidentielle de 2017. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour les disperser.

 Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

Ministère de la famille, de la femme et du genre- Fatou Sow Sarr décèle les incongruités d’une dénomination

Le gouvernement de Dionne II a introduit pour la première fois le concept Genre dans …

Fraichement nommé directeur général de la CDC- Aliou Sall sommé d’actualiser son patrimoine

Le Forum du Justiciable demande au nouveau Directeur général de la Caisse de Dépôts et …