arton32684-f4ac0

Médicaments

Les médecins d’Afrique subsaharienne prescrivent généralement plus de médicaments que ce qui est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé, selon une étude publiée par la revue « BMC Public Health ». La prescription excessive de médicaments pourrait conduire à des réactions indésirables aux antibiotiques, indique l’étude rapporté par BBC. Elle révèle que de nombreux patients sont soignés en Afrique à l’aide d’antibiotiques, sans être consultés correctement.

Cette attitude des médecins augmente les risques de maladies ayant une grande résistance aux antibiotiques, selon les auteurs de l’étude. « Nous sommes inquiets d’avoir trouvé un nombre très élevé de prescriptions d’antibiotiques. Près de la moitié des consultations des patients se solde par la prescription d’antibiotiques, ce qui n’est pas approprié pour beaucoup de cas », affirme le professeur Allison Pollock, de l’Université de Londres, qui fait partie des auteurs de l’étude. Ces derniers demandent aux médecins d’Afrique subsaharienne et des Etats-Unis d’améliorer leur politique de prescription des médicaments.

Voir aussi

300x125_0796400d550632a1316d1cd91420f0fb787478f8

Un cas d’infertilité dû à la tuberculose

On pense souvent aux répercussions de la tuberculose sur les voies respiratoires. Mais, mal soignée, …