Accueil / POLITIQUE / MEETING BBY À GUEDIAWAYE- Des adolescents et des militants importés sauvent Aliou Sall
Aliou sall, Maire de Guediawaye

MEETING BBY À GUEDIAWAYE- Des adolescents et des militants importés sauvent Aliou Sall

Il est vrai que la venue de Wade continue de bouleverser cette campagne des législatives. Pour preuve, ce meeting des parcelles où tout était au rendez-vous pour sauver la face.

Le terrain de l’unité 04 des Parcelles assainies accueillait pour ce meeting des hôtes particuliers. Hormis les quelques grappes de résidents, en majorité des femmes, il était difficile de ne pas distinguer ces hordes de militants venus de Yeumbeul, Niarry-Tally et Grand-Yoff. Ce rassemblement, présidé par Aliou Sall, directeur de campagne de la coalition présidentielle, Mme Aïda Sow Diawara et Néné Fatoumata Tall, venue seule, inaugure l’ère des militants importés. Le « délit » était si flagrant que ces femmes groupées au centre de l’imposante tente, se sentaient isolées. Le maire de Guédiawaye appelant les différentes délégations, constatera de visu que son meeting n’a pas rassemblé plus de cent personnes. Ajouté à cela, les adolescents. La majorité de l’assistance était payée à 1500 francs, plus un joli tee-shirt à l’effigie du Président Sall. C’est dire avec raison que la récente sortie du maire de Guédiawaye a tout son intérêt. La mobilisation trop faible de la coalition Benno constitue un secret de polichinelle. C’est le désert derrière tous les responsables, à quelques exceptions près. Autre enseignement, c’est la faiblesse du discours. Pour ce rassemblement aux airs carnavalesques, Aliou Sall a surpris plus d’un. Non seulement, il a esquissé avec la communauté diola venue de Yeumbeul, des pas de danse très nourries et endiablés malgré son poids, mais aussi, Aliou Sall a fredonné des « tassou ». Hilarant pour les observateurs. Car ce sont ses « tassou » qui ont marqué le long de son discours jusqu’à sa fin. Alors que sur la tribune, la richesse du présidium contrastait d’avec son speech. Vraiment triste le comportement de nos hommes politiques. Il est à noter aussi l’électrocution d’une jeune dame répondant au nom de Magatte Bodian, elle aussi militante importée, qui a souffert dans l’indifférence totale des organisateurs.

Pape Amadou Gaye

À voir aussi

Après sa victoire aux législatives Macky en roue libre en 2019 ?

Malgré un consensus sur la nécessité de constituer une force solide d’opposition à BBY, l’opposition …

Libération de Amy Collé Dieng, Penda Bâ

Après la liberté provisoire d’Oulèye Mané, Amy Collé Dieng, Penda Bâ et consorts, emprisonnées pour …

Un commentaire

  1. REGARDEZ CE VISAGE! TEL UN MABOUNE CE ALIOU SALL