Accueil / POLITIQUE / MEETING POLITIQUE Boughazéli charge Malick Gakou

MEETING POLITIQUE Boughazéli charge Malick Gakou

 Qui va l’arrêter ? Depuis son combat gagné contre le frère du Président Macky Sall et non moins Maire de Guédiawaye, Aliou Sall, Boughazéli a retrouvé un nouveau souffle. Lors du meeting de l’ambassadrice itinérante Dieynaba Fall, c’est le leader du Grand parti (Gp), Malick Gakou, qui a pris sa dose. Mais, l’absent le plus présent a été Ibnou Diop, le patron du Rasid.

 Le député Seydina Fall alias Boughazéli a ravi la vedette à tous les responsables présents lors du meeting organisé par l’ambassadrice itinérante, Dieynaba Fall, dans le populeux quartier de Gibraltar 2. Prenant la parole, Boughazéli a ciblé d’entrée le leader du Grand parti (Gp), Malick Gackou. Il reproche à ce dernier sa dernière sortie qualifiant le PSE de « machin qui n’ira nulle part ». Une sortie qui est restée en travers de la gorge du député « apériste » qui a profité de la rencontre pour tirer à boulets rouges sur l’ex numéro 2 de l’Afp. « Gackou ne peut même pas gagner son bureau de vote. Comment un tel responsable peut prétendre diriger un pays. Il se comporte comme un marchand ambulant, sillonnant le pays comme un responsable en mal de repères », martèle Boughazéli. Sous les ovations des militants, Boughazéli a dressé un tableau élogieux des réalisations du président de la République, Macky Sall, comme le Pse, les mesures révolutionnaires sur le loyer, les denrées de premières nécessités, les bourses familiales, la Couverture maladie universelle (Cmu), entre autres. Il a appelé tous les responsables au plan national à donner un KO à l’opposition pour la prochaine présidentielle. Et pour ce faire, cela passera par une unité sincère. « Seule la réélection du président Macky Sall vaut un combat et notre adversaire n’est pas  l’Apr mais tous les partis qui veulent obstruer son chemin vers un second mandat », indique-t-il.

Appelant à une mobilisation exceptionnelle, il donne rendez-vous aux militants le 19 janvier à la cité Douane pour un grand meeting. Cette manifestation tenue dans un contexte de bataille de positionnement entre Boughazéli et Aliou Sall a encore mis à nu les capacités de chacun. Le maire de Guédiawaye a constaté sa perte de popularité. Les militants lui ont ouvertement reproché à la tribune son inaccessibilité et l’absence de mesures sociales qui tardent à voir le jour dans une localité où la pauvreté et le chômage des jeunes sont des réalités. D’ailleurs, l’assistance, en réaction à son attitude, a boudé son discours.

Pape Amadou Gaye

Share This:

À voir aussi

ASSMEBLEE NATIONALE- Passe d’armes entre le Pm et Barh’

Le Pm et le maire de Mermoz Sacré-Cœur se sont vivement opposés, lors du face-à-face …