Accueil / ACTUALITES / Menace contre Latif Coulibaly :

Menace contre Latif Coulibaly :

Assane Diop a nié catégoriquement s’être réuni la semaine dernière avec Baïla Wane, le Directeur général de la Loterie nationale (Lonase) et « un ancien ministre » à l’Hôtel Savana pour « concocter » une expédition punitive contre notre confrère Abdou Latif Coulibaly auteur d’un récent ouvrage sur les pratiques « douteuses » au sein de la boîte, ainsi que rapporté par la presse. L’homme a tenu à joindre au téléphone la rédaction pour apporter son démenti. Il admet toutefois être le garde du Corps du Dg de la Lonase depuis « au moins huit mois. En tout cas avant la présidentielle du 25 février dernier », précise-t-il.

Source : Sudonline
« Je ne me suis jamais réuni avec Baïla Wane (le Directeur général de la Lonase) à l’Hôtel Savana à la date indiquée par la presse, ni avant, ni après pour quoi que ce soit », a tenu à déclarer Assane Diop qui dès le samedi 29 juillet a joint la direction de Sud Communication et de fixer ainsi un rendez-vous téléphonique avec la rédaction pour hier, dimanche 30 juillet.

Joint au téléphone alors qu’il revenait de Saly Portudal, en compagnie de « son patron et ami », Baïla Wane, a-t-il précisé, hier, conformément à son vœu, Assane Diop, le compagnon de cellule de Clédor Sène dans l’affaire Me Babacar Sèye a déclaré que « je suis le Garde-du corps de Baïla Wane. Cela bien avant la présidentielle de février dernier. Cela fait donc huit mois au moins que nous sommes ensemble jour et nuit. Même avant cela, nous sommes des amis, nous nous voyons donc au moins une fois par semaine à défaut de nous téléphoner tous les jours ». Par conséquent, poursuit-il, « je ne me suis pas réuni avec lui à Savana, ni avec personne d’autre. Je n’ai pas d’ami ancien ministre ». Soit, mais interrogé sur son statut de garde du corps et s’il détenait une arme par dévers lui, Assane Diop : « Je n’ai pas d’arme .

Interpellé en outre sur le fait que son nom est cité très souvent dans de telles affaires, notamment dans le cas Talla Sylla le leader de l’Alliance Jëf Jël, lâchement pris à partie par une bande de nervis, il y a quelques années, Assane Diop (re)nie. « Talla est un ami. Nous avons fait ensemble la prison. Je l’ai amené dans ma chambre en prison. Ce n’est donc pas lui qui m’accusera. Même si je m’étais caché derrière une porte, Talla m’aurait reconnu au timbre de ma voix ». Il souffre cependant que les enquêteurs dans l’affaire Talla Sylla l’ont interrogé, « en qualité de simple témoin », assure-t-il. « Je n’avais rien à leur dire parce que ne sachant rien dans cette affaire », ajoute-t-il.

Parlant de Abdou Latif Coulibaly, Assane Diop annonce que « c’est un gars que je respecte, mais qui ne fait pas partie de mes relations. Je ne l’ai vu qu’une seule fois, c’était dans le bureau de Babacar Touré (le président du Groupe sud Communication Ndlr) qui nous avait présenté. Je n’ai pas son numéro de téléphone. Lui vous dira que je ne l’ai jamais menacé ». Selon lui, « Latif n’a pas de problème avec Assane Diop. Maintenant les éléments de la Lonase n’ont qu’à régler leur problème avec Latif si tant est qu’ils en ont un avec ce dernier ».


À voir aussi

Démission du Président Zuma et élection de Ramaphoza Cette leçon qui nous vient de l’Afrique du Sud

Ce mercredi, un évènement rare s’est produit en Afrique du Sud : le Président Jacob …

Accords gaziers entre le Sénégal et la Mauritanie Macky répond à Idy sans polémique

Le Président Macky Sall a tenu à répliquer à Idrissa Seck qui lui demandait, dans …