POLITIQUE

Menaces du coordonnateur du PDS contre les tenants du pouvoir : les cadres républicains parlent de diversion d’Oumar Sarr

  • Date: 25 août 2015

Les attaques du coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) contre le régime en place ont suscité une vive réaction de la part de la Convergence des cadres républicains (Ccr) de Dakar.

A travers une déclaration rendue publique, hier, et signée par son coordonnateur adjoint, Mansour Niasse, la Convergence des cadres républicains (Ccr) de Dakar tire à boulets rouges sur  l’édile de la ville de Dagana.
Selon M. Niasse et ses camarades, «les récents agissements d’Oumar Sarr prouvent qu’il n’est pas du tout intéressé par la vie économique et sociale des Sénégalais»
.
A les en croire, le Secrétaire général adjoint du Pds agit de la sorte dans l’espoir d’éviter à se justifier devant la Crei sur sa gestion du «Plan Jaxaay».

«Oumar Sarr n’est pas si fou qu’il semble paraître, il fait dans la provocation pour écoper certainement d’une peine mineure et crier ensuite à l’acharnement, lorsque qu’il devra faire face aux juges pour leur dire ce qu’il a fait de tous ces milliards. Une condamnation par l’article 80 du Code pénal pour offense au chef de l’Etat est cent fois moins lourde que celle pour enrichissement illicite et détournement de deniers publics», lit-on dans ledit document qui porte l’empreinte de Mansour Niasse, coordonnateur adjoint de la Ccr de Dakar.

Sur l’appel au combat lancé par le coordonnateur du Pds, lors de leur dernier meeting, les cadres «apéristes» de Dakar d’attirer l’attention des uns et des autres : «Oumar Sarr est connu pour commettre ses forfaits par procuration, il ne va jamais au charbon, lui-même. Son directeur de Cabinet a payé à sa place, en purgeant une peine de près de deux  ans de prison pour ses  actes de mal-gouvernance, quand il fut ministre. Oumar Sarr est prêt à instrumentaliser et à sacrifier les enfants des autres, mais, lui, ne mènera jamais directement les actions subversives qu’il  recommande».

«Oumar Sarr fait dans la diversion pour faire oublier son dossier fumant devant le Procureur», ajoutent M. Niasse et ses camarades qui invitent le coordonnateur du Pds à justifier l’origine de sa «faramineuse fortune».

Le Populaire

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15