Accueil / POLITIQUE / Message de Nouvel an : Que va dire Macky

Message de Nouvel an : Que va dire Macky

Macky Sall délivre ce soir, lundi 31 décembre 2018, son message de fin d’année comme président de la République. L’exercice sera le dernier de son premier mandat en cours. Les vœux de Macky Sall seront très suivis et autant scrutés. Au juste, de quoi le chef de l’État va-t-il parler ? Les sujets ne manquent pas. Rewmi.com est entré dans la tête du président de la république.

Il y a les classiques : l’école, l’agriculture, l’emploi des jeunes, le PSE et les Grands projets… Macky Sall devra faire le point sur ces chapitres et tracer la voie pour le futur. Pourvu qu’il ne dérive pas, ici, vers des promesses démagogiques et qu’il ne tombe pas, là, dans la litanie des réalisations.

Le pétrole et le gaz devront également irriguer le discours de Macky Sall. Quelles sont les prochaines étapes en vue de l’exploitation des gisements découverts ?

Autre point important : la Présidentielle de 2019. Macky va tenter d’apaiser l’espace politique.

La sécurité. Avec la série de meurtres qui a taché la fin de l’année, les Sénégalais cherchent à comprendre et veulent être rassurés. Même si la question nécessite un traitement à long terme, l’annonce de mesures d’urgence par le chef de l’État pourrait calmer quelques angoisses.

La crise en Casamance occupera une place de choix dans son adresse à la Nation. Un appel solennel au MFDC pour la consolidation de la paix.

En cette veille de Coupe d’Afrique des nations de football, Macky Sall commettrait une faute de goût s’il finissait son message à la Nation sans faire un clin d’œil aux Lions qui prendront part à la compétition. Certes il aura l’occasion de leur souhaiter bonne chance lors de la remise du drapeau, mais les hommes d’Aliou Cissé ne cracheraient sûrement pas sur des vœux anticipés.

Le traditionnel discours présidentiel de fin d’année demeure toutefois un exercice de style. Un moment où le messager doit se montrer à la hauteur du message. Concis, précis, rassurant et, au bout du compte, convaincant. Pour ce faire, sa posture, l’intonation de sa voix, le choix de ses mots et son sens du timing, en somme le contenant, compte autant que le contenu.

À voir aussi

Pourquoi le C.C a invalidé les candidatures de Karim et Khalifa

Les 7 Sages ont rendu publique, hier lundi, la liste provisoire des candidats à la …

Me Mamadou Ndiaye: « La décision du Conseil constitutionnel est manifestement illégale »

Le Conseil constitutionnel a sorti une liste provisoire des 5 candidats qui devront prendre à …