Accueil / ACTUALITES / Des « mesures correctives » prises pour l’égalité des genres dans l’armée (Ministre)

Des « mesures correctives » prises pour l’égalité des genres dans l’armée (Ministre)

Des ’’mesures correctives’’ ont été prises par le gouvernement sénégalais, dans le but de promouvoir l’égalité et l’équité de genre au sein de l’armée, a assuré, jeudi, à Dakar, le ministre des Forces armées Augustin Tine.

« Des mesures correctives ont été prises afin d’assurer l’instauration d’un environnement favorable à l’équité et à l’égalité de genre dans les forces armées », a-t-il déclaré.
Augustin Tine s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture d’une table ronde des bailleurs pour le financement du Programme de formation sur l’institutionnalisation du genre dans les forces armées.
Etaient présents à cette manifestation, la ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Ndèye Sali Diop Dieng, l’ambassadeur du Royaume-Uni au Sénégal George Hodgson et l’administrateur du centre panafricain de l’ONG femmes-Africa-solidarité Coumba Fall Venn, ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers du Sénégal.
S’adressant à ces derniers, Augustin Tine a salué leur « ferme détermination » à accompagner le gouvernement du Sénégal dans la mise en œuvre de ses politiques.
Dans cette perspective, cette table ronde, ’’d’une importance capitale vise à trouver des ressources additionnelles aux budgets de fonctionnement et d’investissement de l’Etat du Sénégal pour poursuivre la mise en œuvre effective de la stratégie sectorielle genre des Forces armées », a indiqué M. Tine.
Il s’est réjoui de la présence des partenaires, ce qui selon lui « démontre leur soutien renouvelé au partenariat auprès des forces armées sénégalaises dans la lutte pour la paix et la sécurité ».
Si l’on en croit le ministre de la Femme, de la Famille et du Genre Ndèye Sali Diop Dieng, cette table ronde vient « en réponse à la demande du chef de l’Etat’’ relativement à « l’élimination de toutes les discriminations notamment celles faites aux femmes ».
Aps

À voir aussi

Justice : Seuls 484 magistrats et 333 greffiers au Sénégal

Le Sénégal manque de magistrats. Ils sont 484 pour 15 millions d’habitants.  « En octobre 2017, …

Dangote: Le torchon brûle

Le torchon brûle à nouveau entre les travailleurs de la cimenterie Dangote et la Direction …